À propos

En 1674, le roi Louis XIV, prescrit la création d'un règlement de police générale des arsenaux de la Marine. En 1831, Louis-Philippe crée pour les ports militaires des escouades de gabiers et de gardiens auxquels Napoléon III adjoint des canotiers le 3 janvier 1868. Parallèlement à ces escouades, il est aussi créé des compagnies d'ouvriers pompiers qui feront l'objet, le 16 avril 1878, d'une véritable organisation chargée officiellement de la sécurité de l'ensemble des périmètres maritimes. Constituées sous le nom de « Compagnies de pompiers de la Marine », ces unités sont militarisées et leur commandement est confié à un officier des vaisseaux. Aujourd'hui, les marins pompiers de la Marine nationale, disposent d'engins modernes et de solides formations pour faire face à tous les types d'opérations. Ils sont employés dans les bases navales, les bases de l'aéronautique navale, dans la ville de Marseille et sur tous les bâtiments de surface. Ils assurent la sauvegarde des personnes et des biens dans les établissements de la marine nationale et en cas de besoin, ils peuvent intervenir à l'extérieur de leur zone de compétence ou en mer au profit de tous les navires, civils et militaires, sur ordre du préfet maritime. Les marins pompiers sont répartis en 4 grandes compagnies situées à Brest, Cherbourg, Toulon et l'île Longue et dans les bases de l'aéronautique navale de Lanvéoc Poulmic, Landivisiau, Lann-Bihoué, Nîmes-Garon et de Hyères. Quant au bataillon des marins pompiers de Marseille (BMPM), il présente l'originalité d'assurer la défense de la deuxième plus grande ville de France. « Plus marin que pompier ? » ou « Plus pompier que marin ? » la question ne se pose pas. Ces hommes et ces femmes ont choisi de porter l'uniforme de sauveteur. Dès que l'alerte sonne, tous les jours et toutes les nuits, sur un navire en mer et à quai, en ville et dans chaque base, les marins du feu peuvent être fier de leur héritage marine «Honneur, patrie, valeur, discipline » indissociable de leur héritage pompier « courage et dévouement ».


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)


  • Auteur(s)

    Christophe Dubois

  • Éditeur

    Etai

  • Distributeur

    Etai

  • Date de parution

    04/11/2010

  • EAN

    9782726894774

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    27.7 cm

  • Largeur

    24.7 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    920 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Christophe Dubois

  • Naissance : 22-12-1969
  • Age : 54 ans
  • Pays : Suisse
  • Langue : Francais

Christophe Dubois a voyagé et exploré différents territoires avant d'arriver au monde des bulles. Il manifeste très tôt un intérêt pour la bande dessinée mais choisit d'abord de se tourner vers les Arts Appliqués. Il devient graphiste, métier qu'il exerce pendant 10 ans au sein d'une même agence. Il revient ensuite à ses premières amours, sans pour autant délaisser le graphisme : de sa rencontre avec le scénariste Nicolas Pona est né « Le Cycle d'Ostruce », aux Editions Le Lombard. Mettant à profit son expérience de graphiste, il confère une lisibilité instinctive à ses planches. Capable de donner vie à des édifices complexes, il sait également jouer de ses grands aplats de couleurs, très brutaux, pour obtenir un résultat unique en son genre, tranchant comme le sang sur la neige d'Ostruce. Aujourd'hui, il signe sa première ?uvre solo, La Ballade de Magdalena. Après avoir mûri cette histoire pendant des années, Christophe Dubois met à son service toute la puissance de son dessin et de ses couleurs somptueuses et nous offre un magnifique voyage.

empty