À propos

L'historienne Arlette Farge nous invite à un passionnant voyage à la rencontre des Parisiens du XVIIIe siècle et de leur quotidien, à travers une riche iconographie et des extraits d'archives.
Paris comme vous ne l'avez jamais vu !
Comment vivaient les Parisiens au XVIIIe siècle ? Comment se logeaient-ils, s'habillaient-ils, se nourrissaient-ils, se divertissaient-ils, loin des fastes de la vie de cour ? Et quel français, au juste, parlaient-ils ?

Grâce à cette nouvelle façon d'écrire l'histoire, dans un style baigné des odeurs, des bruits et des couleurs de la vie populaire de l'époque, Arlette Farge nous transporte dans un Paris méconnu. Ici, une lavandière des bords de Seine frappe son linge avec un battoir, là un cabaretier propose une chopine de vin pour trois sols.

Nous projetant dans notre réalité d'aujourd'hui, l'auteur décrit les lieux de sociabilité nés sur le pavé du XVIIIe siècle : les cafés, les restaurants, et raconte les émotions et les concepts qui ont façonné notre monde moderne : l'intimité, la séduction, l'opinion...

Ce livre est une plongée vertigineuse dans le dédale des rues de la capitale, ses lieux de vie bruyants, encombrés et envahis par les animaux, entrecoupés de majestueuses promenades : le Palais-Royal, les Tuileries, les Champs-Élysées, où se croisent alors toutes les classes sociales. C'est un envers du décor, qui nous livre une vision intime et humaine du XVIIIe siècle, à l'ombre des Lumières.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de France


  • Auteur(s)

    Arlette Farge

  • Éditeur

    Le Robert

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    18/05/2017

  • EAN

    9782321007487

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    332 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Arlette Farge

Historienne du XVIIIème siècle, directrice de recherches au CNRS-EHESS,
Arlette Farge est l'auteure d'une trentaine d'ouvrages dont Essai pour
une histoire des voix et La déchirure. Souffrance et déliaison sociale au XVIIIe siècle aux éditions Bayard.

empty