• In waves

    Aj Dungo

    La perte d'un être cher et la façon dont on traverse le deuil, en surfant comme on peut la crête d'une grosse vague. Tantôt au-dessus de l'écume, tantôt envahi et fracassé par le poids de l'eau.

    Avec beaucoup de finesse et de pudeur, AJ Dungo, immortalise les instants de grâce de sa relation avec Kristen. La légèreté et l'émotion des premières rencontres, la violence du combat contre la maladie, la noblesse de la jeune femme qui se bat avec calme.
    Il évoque en parallèle leur passion commune pour le surf, l'océan. Et évite très justement l'écueil du pathos en intercalant dans son récit personnel, un petit précis d'histoire du surf.

  • Couleur d'asperge ; le jour où j'ai découvert que j'étais Asperger Nouv.

    Comment vivre avec ses différences quand personne ne sait les expliquer ? Lusun n'est pas comme les autres. Elle déteste qu'on la touche, regarder les gens dans les yeux lui fait peur, le bruit la rend anxieuse et sa franchise maladroite pousse le monde à la considérer d'un oeil curieux... A l'école, tout le monde la rejette et à la maison, elle communique difficilement... Petit à petit, des idées noires s'immiscent dans son esprit : elle ne correspond pas à la norme et c'est un mal dont elle est la seule responsable.
    Aucun mot n'est posé sur ses différences, aucune explication ne lui est donnée sur ses états d'âmes... Pour apprendre à comprendre qui elle est vraiment, devenir autonome et s'accepter, Lusun traverse les vingt premières années de son existence entre doutes, colères et tristesse. Parfois pourtant, elle accède à quelques moments de répits, des petits instants de joie offerts par sa famille, son meilleur ami Jérôme Bouton et son obsession pour le rubik's cube.
    Elle reste toutefois instable jusqu'au jour où un diagnostic est posé sur sa situation : Lusun est Asperger. Enfin elle sait ! Enfin elle comprend ! Enfin ! Elle s'explique ses comportements décalés. Enfin ! Lusun peut être correctement accompagnée. Une nouvelle vie peut commencer. Témoignage autant qu'outil de compréhension Couleur d'asperge met en scène l'anxiété sociale provoquée par le syndrome d'Asperger.
    Cela dit, au fil de la lecture, il devient clair que le mal-être des personnes touchées par cette forme d'autisme n'est pas tant lié à ses symptômes qu'à un manque d'accompagnement et de compréhension. Drakja au scénario et Gery au dessin livrent dans les pages de leur première bande dessinée, un récit de fiction juste et réaliste inspiré de leurs vécus et parsemé d'histoires personnelles. Un roman graphique touchant, optimiste et chaleureux.

  • Eat and love yourself Nouv.

    Eat and love yourself

    Sweeney Boo

    • Ankama
    • 5 Février 2021

    Mindy a 25 ans et travaille dans un café de Montréal. Timide et mal dans sa peau, elle souffre d'un trouble du comportement alimentaire depuis l'enfance. Un soir, pour satisfaire une crise de boulimie, elle achète une tablette de chocolat qui va changer sa vie...

  • « Y a des marins qui boivent et reboivent aux dames... ».

    Dans Le Port des Marins Perdus, sublime roman graphique paru en 2016 et couronné de succès, on a pu croiser les prostituées du Pilar, un bordel pour marins de Plymouth. Dans ce spin-off, on retrouve ces filles de petite vertu qui nous content à tour de rôle une histoire confiée par leur amant d'un soir. Aventure, drame et merveilleux sont au rendez-vous de ce nouveau petit bijou ciselé par Teresa Radice et Stefano Turconi.

  • Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles.
    Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d'une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d'éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d'espoir pour leurs peuples respectifs. L'espoir, une idée fragile qui devra s'extraire du chaos de Clivage pour grandir, s'épanouir et conquérir l'immensité du cosmos.

  • Blankets

    Craig Thompson

    Drôle d'enfance pour Craig. Il grandit dans un cadre idyllique, celui d'une ferme isolée dans les bois du Wisconsin, où il cotoie biches, renards, ours, blaireaux... En revanche, la petite ville où il va à l'école est emblématique de l'Amérique profonde : repliée sur elle-même, violente, raciste. Une intolérance subie de plein fouet, à laquelle vient s'ajouter une culpabilité omniprésente entretenue par son éducation ultra-catholique. Lassé de l'autoritarisme de son père et des brimades vécues à l'école, Craig se réfugie dans le dessin, "plaisir frivole" dont s'efforcent de le détourner ses éducateurs. Son sentiment de culpabilité atteint son paroxysme lorsqu'il tombe raide amoureux de Raina, rencontrée dans un camp de vacances paroissial. Une passion qu'il parviendra tout de même à vivre jusqu'au bout... et qui lui redonnera goût au dessin, pour notre plus grand bonheur !

  • Quand un psychiatre affilié au Joker tente de guérir le plus grand criminel de Gotham, c'est le début d'une descente aux Enfers pour celui qui était jusqu'ici un père de famille aimant et paisible. Mais cette spirale de dépression et d'hallucinations violentes ne cache-t-elle pas aussi un réel gouffre au sein même de sa psyché ?

  • Ce troisième volet de la série culte d'Ed Piskor (Wizzywig, X-Men: Grand Design) nous plonge dans les années 1983 et 1984, période où les caméras se braquent sur le phénomène hip-hop : celles de la télévision avec l'émission fondatrice « Graffiti Rock » et celles du cinéma avec des films comme Breakin' n' Enterin' ou Style Wars, qui abordent respectivement le West Coast style et les dessous du graff new-yorkais.
    À cette époque, le rap se situe à une étape charnière de son histoire, avec l'arrivée d'une nouvelle génération d'artistes (Run-DMC, les Fat Boys, LL Cool J, Public Enemy, Slick Rick, Doug E. Fresh, Whodini...) résolue à supplanter les pionniers du mouvement.
    Best-seller traduit en neuf langues et couronné d'un Eisner Award aux États-Unis, Hip Hop Family Tree confirme une nouvelle fois son statut de bande dessinée historique, au propre comme au figuré.

    1 autre édition :

  • Jusqu'ici tout va bien Nouv.

    Une épopée passionnante à suspense des frères Mašín en période de Guerre froide. Cinq hommes décident de prendre les armes contre le régime arbitraire tchécoslovaque, et tiennent tête à vingt mille soldats de la Volkspolizei d'Allemagne de l'Est armés jusqu'aux dents. À l'issue d'une lutte effrénée, ils réussissent finalement à passer en territoire libre, à Berlin Ouest.

  • Dans ce premier recueil d'histoires - à l'humour absurde, aux situations invraisemblables, hilarantes et parfois grivoises -, Nick Maandag dépeint, avec une maîtrise confondante du dérapage, des personnages grotesques, lubriques, ambigus mais finalement très humains.

  • Princes robots et trains dragons, mercenaires arachnides et chats détecteurs de mensonges, fantômes enfantins et vaisseaux végétaux.

    La diversité de la faune, de la flore et la richesse des thèmes abordés ont rapidement fait de saga la nouvelle référence comics de space fantasy. Du vertige de l'espace infini à l'intimité des querelles d'un jeune couple de parents, les auteurs vous invitent à découvrir un space opera épique, ambitieux et touchant. (contient les épisodes #7-12)

  • La série culte d'Ed Piskor se poursuit dans les années 1981-1983 au moment où le hip-hop fait un bond depuis les parcs et les cours d'école pour envahir les clubs du centre-ville et les disquaires.
    Les artistes redoublent d'efforts afin de se démarquer de leur public en se sapant dans des styles flamboyants, jusqu'à ce que l'arrivée d'un jeune groupe appelé Run-DMC, ramène le genre sur le bitume.
    Dans ce volume, nous découvrons la genèse des tubes Planet Rock d'Afrika Bambaataa ou The Message de Grandmaster Flash and the Furious Five, mais aussi les coulisses du film Wild Style. On y retrouve également certaines futures grandes stars comme N.W.A., les Beastie Boys, Doug E. Fresh, KRS-One, Ice T et Public Enemy.

    1 autre édition :

  • Après des études mouvementées qui ont entamé sa confiance en elle, la jeune psychologue Harleen Quinzel pense enfin avoir décroché le poste de ses rêves en étant embauchée à l'Asile d'Arkham afin d'apporter son soutien et son expertise aux plus grands criminels de Gotham.

    Mais il est un être au sein de cet asile qui va à la fois faire chavirer son esprit et son coeur : le Joker ! Petit à petit, Harleen va se laisser séduire puis sombrer dans un abîme de folie y laissant à tout jamais son innocence et ses illusions perdues.

  • Consacré aux années 1984-1985, ce quatrième volume de la série Hip Hop Family Tree d'Ed Piskor marque un tournant : les débuts de Dr. Dre, la tournée scandaleuse des Beastie Boys en première partie de Madonna, la montée en puissance du label Def Jam, la naissance du premier groupe féminin de rap, la rencontre entre Will Smith et Jazzy Jeff, l'incursion de Run-DMC au cinéma...

    Créé à New York, le hip-hop de cette paire d'années se propage à Miami, Philadelphie ou Los Angeles et fait pleuvoir les dollars, sur fond de crack et de ghettos urbains.

    1 autre édition :

  • La fange

    Pat Grant

    Quiconque est prêt à se salir peut aussi s'enrichir. Dans une ville marécageuse et dystopique, deux frères découvrent le règne du profit et de l'opportunisme, au coeur d'une ruée vers la fortune impitoyable et sans vergogne. Mais de la horde qui se précipite vers les marais, ou de celle qui cherche à tout prix à les fuir, qui est le plus malin ou le moins fou ?

  • Woman world

    Aminder Dhaliwal

    Woman World est la première BD de l'autrice canadienne Aminder Dhaliwal, qui frappe fort en proposant une oeuvre extrêmement originale, drôle et féministe, qui suscite le rire autant que la réflexion.

    L'action se déroule dans le futur, alors que les hommes ont progressivement disparu de la surface de la Terre et que les catastrophes écologiques s'enchaînent. Nous suivons la vie d'une communauté de femmes qui vivent, aiment, créent, font des blagues, travaillent, s'inquiètent de leur survie et de celle de l'humanité, fouillent les décombres du monde d'avant...

    Woman World est une BD hilarante... mais pas seulement ! C'est aussi un conte philosophique audacieux qui manie brillamment et avec subtilité les concepts féministes, une métaphore de notre inertie face à l'urgence climatique... et un hommage à la pop culture du XXI siècle.

  • La perte de leur second enfant a été un choc pour Alana, Marko et l'apparition d'une vision fantomatique de leur futur enfant n'a pas arrangé les choses.
    Malgré ce drame, les choses semblent s'arranger pour tout le monde (ou presque) : Pétrichor et Prince Robot sont devenus inséparables, Alana et Marko sont plus soudés que jamais autour de leur nouveau projet, tandis qu'Hazel et Écuyer apprennent lentement mais difficilement à se connaître. De son côté, Le Testament est devenu l'esclave d'Ianthe qui souhaite à tout prix nuire à la famille d'Hazel... La menace approche et tous ne s'en sortiront pas indemne...

  • Beth Ross est la première adolescente élue Présidente des États-Unis. Dans un pays où n'importe quelle corporation peut se présenter à la présidence, où les plus pauvres peuvent désormais louer leur corps pour afficher les pubs de leurs sponsors et où les tacos sont désormais livrés par drones, le seul espoir serait cette gamine de 19 ans découverte sur Twitter. La question n'est cependant pas de savoir si elle aura les épaules assez larges pour assurer ses nouvelles responsabilités mais si le système politique américain est prêt à passer au crible de cette fausse ingénue.

  • Contraints de faire escale sur la comète Phang, agitée par une guerre civile sans fin, Hazel, sa famille, mais aussi Monsieur Robot et Pétrichor y perdirent bien plus qu'un temps précieux.
    Izabel mourut une nouvelle fois de la lame de mercenaires appelés La Marche, les habitants de Phang furent absorbés par un terrible Temportex et l'enfant à naître d'Alana et Marko ne donne plus signe de vie depuis le décollage du vaisseau arbre... L'avenir de tous est désormais incertain.

  • Le Joker rit. Il vient tout juste d'être libéré de l'asile d'Arkham. Pourtant, le célèbre baron du crime est loin d'être euphorique. En son absence, les fripouilles de son petit gang se sont partagé son territoire avant de revendre leur part pour une bouchée de pain. Mais aujourd'hui, le patron est de retour en ville, bien décidé à récupérer ce qui lui appartient. Entraînant dans son sillage le loyal Johnny Frost, la sanglante parade du clown farceur pour la reconquête se met en marche.

  • Bald Knobber

    Robert Sergel

    • Huber
    • 25 Septembre 2020

    Dans ce nouveau Roman Graphique, Robert Sergel raconte le quotidien et la détresse d´un jeune collégien dont la cellule familiale vient d´être détruite. Pris d´une fascination soudaine pour une milice révolutionnaire américaine appelée the Bald Knobbers, Cole entame une croisade justicière à son échelle afin de réparer les injustices de sa propre vie. Robert Sergel par son traitement des émotions et du désenchantement se pose en digne héritier des grands maitres nord-américains que sont Adrian Tomine, Cris Ware et daniel Clowes. Son approche graphique sobre, précise et élégante, son sens aigu de la narration offrent une expérience de lecture extrêmement intense et déstabilisante.

  • Pour la première fois depuis longtemps, Alana, Marko et Hazel sont de nouveau réunis. À leurs côtés, le prince Robot cherche désespérément son fils, retenu par le Testament, et Petrichor, tout juste évadé des geôles de la Révolution, espère débuter une vie nouvelle loin des préjugés. En attendant, une panne de carburant contraint la petite équipe à se poser d'urgence sur la planète Phang, un territoire en pleine guerre civile.

  • Loin de la Louisiane qui l'a vue naître, la Créature vient de livrer un âpre combat aux portes du Paradis et de l'Enfer. Il est temps pour elle de retrouver son marais, mais celui-ci n'a plus rien de la tranquillité qui l'habitait. Sa femme, Abby, est absente. Assignée en justice pour « crime contre-nature », elle a été contrainte de fuir. Le temps n'est plus à la paix désormais, et la colère, qui commençait à sourdre dans le coeur de la Créature, laisse bientôt place à la rage; celle, violente et profonde, de la Sève tout entière.

  • En seulement six livres, Lynd Ward (1905-1985) s'est imposé comme l'un des précurseurs du roman graphique. Ses histoires - de l'artiste qui vend son âme, au couple pris dans les tourments de leur époque, en passant par l'homme maudit de ses péchés et l'ouvrier rebelle à la psychée tourmentée - ont su capturer un monde plein de contradictions dans des images d'une époustouflante modernité. Sur les pas de Frans Masereel et d'Otto Nückel, ces récits en gravures sur bois, ou romans sans paroles, dessinent les contours d'une oeuvre riche et exaltée.
    Livre après livre, cette anthologie donne à voir comment Lynd Ward, innovateur acharné, s'est créé un moyen d'expression rarement égalé en termes de puissance narrative, de construction de personnages, d'imaginaire et de techniques, où le lecteur écrit l'histoire autant qu'il la lit.

empty