• Une course poursuite contre le temps perdu...

    Que feriez-vous si d'un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu'un jour sur deux ? C'est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d'une vingtaine d'années qui, sans qu'il n'en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu'un jour entier vient de s'écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n'a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l'alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s'évaporant progressivement dans le temps... Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ?

    Au-delà d'un récit fantastique totalement prenant, Ces Jours qui disparaissent, roman graphique en couleurs de 200 pages à la personnalité très marquée, pose des questions fortes sur l'identité, la dualité de l'être et le rapport entre le corps et l'esprit. Tout du long, le lecteur se demande si Lubin disparait vraiment ou s'il est atteint de schizophrénie. Évidemment, le jeune et talentueux Timothé Le Boucher, qui signe ici son troisième ouvrage, se garde bien d'y répondre... Et si ce personnage qui en chasse un autre était tout simplement l'homme adulte qui, petit à petit, chasse l'enfant qui est en lui ?

  • À quoi bon se souvenir qu'on a vécu l'enfer ?

    La police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée... 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l'unique survivant du « massacre de la rue des Corneilles », se réveille d'un profond coma. L'adolescent de 15 ans qu'il était au moment des faits est aujourd'hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant d'amnésie partielle, il est pris en charge par le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée sur les questions de criminologie et de victimologie. Pendant leurs séances, Anna tente de l'amener à se souvenir des circonstances du drame, malgré ses pertes de mémoire. Pierre lui évoque la présence mystérieuse d'un « homme en noir » qui hante ses rêves, probable réponse inconsciente à son traumatisme. Après plusieurs rendez-vous, Anna découvre en Pierre un être sensible et très intelligent. Touchée par son histoire, elle se met même à le prendre en affection. Petit à petit, une véritable complicité s'installe entre eux. Anna n'imagine pas à quel point ce patient va changer sa vie...

    Après le remarqué Ces jours qui disparaissent, Timothé Le Boucher revient avec un ouvrage témoignant une nouvelle fois de sa science narrative exemplaire. S'inscrivant dans une veine plus réaliste, Le Patient est un thriller psychologique prenant et surprenant, laissant entrevoir quelques-uns des thèmes de prédilection de l'auteur : le rapport à l'autre, la notion du « temps », de l'identité et de la mémoire.

  • Le nouveau vestiaire des collégiens ouvre ses portes. Vitres floutées et toilettes roses, les garçons découvrent les locaux rénovés avec un mélange de gêne et de moquerie.
    D'autant plus que les douches sont désormais collectives !

    Ainsi deviennent-elles un centre d'intérêt particulier, dans cet espace clos où le principe fondamental de l'autorité adulte disparaît et où peuvent s'exprimer les instincts primaires à l'état le plus brut : agressivité, sexualité ado, moqueries, harcèlement de la tête de turc...

    Est recréée au sein même du vestiaire une microsociété sans limites et à l'équilibre incertain, avec ses chefs craints et ses moutons noirs. Affranchis, les garçons du vestiaire affichent leur cruauté naturelle dans un récit à la fois captivant et étouffant qui n'est pas sans rappeler Sa Majesté des mouches.

    Loin du feuilleton adolescent, cet album est un authentique témoignage sur la puberté.

  • Le nouveau vestiaire des collégiens ouvre ses portes. Vitres floutées et toilettes roses, les garçons découvrent les locaux rénovés avec un mélange de gêne et de moquerie. D'autant plus que les douches sont désormais collectives !
    Ainsi deviennent-elles un centre d'intérêt particulier, dans cet espace clos où le principe fondamental de l'autorité adulte disparaît et où peuvent s'exprimer les instincts primaires à l'état le plus brut : agressivité, sexualité ado, moqueries, harcèlement de la tête de turc...
    Est recréée au sein même du vestiaire une microsociété sans limites et à l'équilibre incertain, avec ses chefs craints et ses moutons noirs. Affranchis, les garçons du vestiaire affichent leur cruauté naturelle dans un récit à la fois captivant et étouffant qui n'est pas sans rappeler Sa Majesté des mouches.
    Loin du feuilleton adolescent, cet album est un authentique témoignage sur la puberté.

  • Avis aux skinneurs et skinneuses : soirée NO LIMIT !
    Toujours plus d'alcool et de musique... A cette soirée, tout le monde se lâche pour fêter DIGNEMENT le week-end !!
    Dresscode : Tenue plus que correcte -OU- tenue plus qu'incorrecte, à vous de voir !
    Eve, Alexandre, Marion et leurs amis de lycée se retrouvent lors d'une skins party, l'une de ses fêtes où tout est permis. Tous sont là pour boire, se droguer et s'amuser dans l'unique but de se faire remarquer le plus possible. Bravant tous les interdits, ils sont cependant loin de se douter du terrible drame qui se prépare.
    Avec son dessin léché et la distance froide de sa narration, Timothé Le Boucher nous livre un récit d'une violence inouïe, qui n'est pas sans rappeler les premiers romans de Bret Easton Ellis. Reprenant tous les codes du teen-movie et nous immergeant dans le monde immature et sulfureux des skins parties, il déroule le fi l implacable de ce drame aux accents de descente aux enfers.

  • Johann cultive une passion pour le foot et rêve d'en faire son futur métier.Lorsqu'il déménage à Fontenay-sur-Oise avec sa mère, il découvre avec bonheur que les garçons de sa cité s'entrainent au foot dans la cour. Johan a aussi l'intention de s'inscrire au club local. Mais Lionel, la star du club, se méfie de ce nouveau qui lui fait de l'ombre, et compte bien le tester...

  • Johan est inscrit au club de la ville comme attaquant mais le coach n'est pas très stimulant et le rabaisse. A la veille d'un premier match, un nouveau coach débarque avec sa fille qu'il compte faire jouer dans l'équipe. Ce nouveau coach a à coeur de mettre chaque joueur à la bonne place. C'est l'occasion pour Johan de découvrir que le poste de milieu de terrain lui va comme un gant.

  • Pour Jo, la fin d'année est mouvementée : les sélections pour le collège foot approchent à grand pas ! Pour couronner le tout, son père débarque à Fontenay après cinq ans d'absence, en lui promettant de l'aider à intégrer un centre de formation prestigieux. Jo va devoir rester concentré pour atteindre ses objectifs et faire le bon choix : suivre son père ou rester avec sa mère et ses amis ?

  • La pression monte : les Tigres de Fontenay disputent leur premier grand tournoi de l'année ! Au milieu de terrain, Johan joue mieux que jamais. Mais tous les yeux se tournent vers l'attaquant de l'équipe, Lionel. Toujours Lionel ! Johan doit-il abandonner son rêve d'intégrer un centre de formation ? Surtout quand sa maman le menace de lui faire arrêter le foot, parce qu'il a trop de mauvaises notes. Loubna semble avoir une idée...

  • Face à l'engouement provoqué par la prochaine Coupe du monde de foot féminine en France, la présidente du club de Fontenay veut créer une équipe de filles. Beaucoup ont demandé à s'inscrire au club ! Mais la bande de filles venues au club de Fontenay la joue guerre garçons-filles contre l'équipe. La situation se tend. Est décidé qu'aura lieu un match « officieux » entre les garçons et les filles qui le souhaitent, pour déterminer qui sont les plus forts. Loubna est prise entre deux feux. Mais en étant encore plus proche de Jo, elle saura que cette « guerre » est ridicule, et à la fin, on comprendra que « le plus fort » c'est... la solidarité d'une équipe.
    />

  • L'équipe des Tigres n'a plus de capitaine et il faut vite désigner un membre de l'équipe. Quand Lionel se propose pour occuper cette fonction, Johan s'effraie : non, surtout pas ! Pas cet abruti de Lionel ! Et si lui, Johan, était capitaine ? Johan s'imagine déjà chef de l'équipe... et prend la grosse tête. Il en fait trop, et se brouille avec son ami Olivier.
    Dans les vestiaires comme sur le terrain, l'atmosphère se tend. Alors, pour ressouder l'équipe, le coach Mounir a une surprise : ils vont tous aller voir un entraînement des Bleus au Stade de France, quelques heures avant leur match amical contre le Brésil ! Les Tigres sont heureux : direction Saint-Denis !

  • Jo, champion de foot T.7 ; un nouveau défi Nouv.

    Le temps des épreuves du collège foot est arrivé. La tension est à son comble pour Jo, d'autant que son rival Lionel vient d'être accepté en centre de formation. Pour couronner le tout, Jo voit débarquer son père qu'il n'a pas vu depuis 5 ans. Alfredo travaille désormais en Espagne pour le Barça, et il aimerait bien que son fils intègre le centre de formation de ce club mythique. Jo est perdu : que choisir ?

  • Jo, champion de foot T.8 ; le premier duel Nouv.

    Le temps des épreuves du collège foot est arrivé. La tension est à son comble pour Jo, d'autant que son rival Lionel vient d'être accepté en centre de formation. Pour couronner le tout, Jo voit débarquer son père qu'il n'a pas vu depuis 5 ans. Alfredo travaille désormais en Espagne pour le Barça, et il aimerait bien que son fils intègre le centre de formation de ce club mythique. Jo est perdu : que choisir ?

empty