• Béatifié en novembre 2005 par Benoît XVI, Charles de Foucauld est l'une des plus grandes figures spirituelles de l'histoire du christianisme. Jeune officier de cavalerie, riche héritier d'une grande famille, il a d'abord mené une vie dissolue avant de quitter l'armée et de partir explorer le Maroc, alors interdit aux Européens. Il en revint changé, bouleversé, cherchant Dieu qu'il rencontra en l'église Saint-Augustin, à Paris, un jour d'octobre 1886. C'est dans sa vie d'ermite à Tamanrasset, au coeur du Hoggar, parmi les Touaregs, que Charles de Jésus - ainsi qu'il choisit de se faire appeler après son ordination en 1901 - trouvera enfin son accomplissement jusqu'à sa mort violente, le 1er décembre 1916.
    Jean-Jacques Antier met ici à nu avec justesse ce « frère universel » qui ne cherchait qu'à vivre « du travail de [ses] mains, inconnu de tous et pauvre et jouissant profondément de l'obscurité, du silence, de la pauvreté, de l'imitation de Jésus » et dont l'oeuvre perdure et provigne toujours à travers le monde.

  • Tirées de sa correspondance et de ses écrits, les 365 pensées réunies dans ce livre nous font redécouvrir la vie hors normes et la spiritualité profonde du Bienheureux Charles de Foucauld (1858-1916), officier de l'armée française devenu géographe, puis moine trappiste, et enfin prêtre. En quête d'un idéal radical de pauvreté, d'abnégation et de pénitence, il se fait ermite en 1901, aux confins algéro-marocains, vivant auprès des populations non-chrétiennes, et adoptant une nouvelle approche apostolique : prêcher non par les sermons, mais par l'exemple d'une vie de sainteté toute tournée vers les autres. Il est assassiné par des rebelles à la porte de son ermitage le 1er décembre 1916.
    Imprégné de la lecture des grands auteurs mystiques comme Thomas d'Aquin, Thérèse d'Avila ou Jean de la Croix, il mit l'Évangile, le Sacré-Coeur et la Sainte-Face de Jésus au coeur de sa vie et de ses écrits. Déclaré vénérable par Jean-Paul II, il est béatifié par Benoît XVI en 2005.

  • Tirées de ses nombreux écrits - oeuvres mystiques, prières, poèmes, lettres, autobiographie -, les 365 pensées réunies dans ce livre nous font redécouvrir sainte Thérèse d'Ávila, l'« aventurière de l'extase », « une femme exceptionnelle, grande, unique», disait Paul VI en la déclarant « Docteur de l'Eglise ». Durant le Siècle d'or de l'Espagne des conquistadors, elle se dresse comme la réformatrice du Carmel, à la fois spirituelle et humaine, auteur inspiré d'une oeuvre qui fonde la langue espagnole et où chacun, religieux ou laïc, pourra trouver un chemin de vie. « Toutes les puissances s'unissaient contre elle, elle paraissait invincible », dit Bossuet de celle qui s'affirmait l'humble épouse du Christ et fut un pur joyau de la foi.
    />

  • Découvrez Les Marins français dans la tourmente - Les grandes batailles navales de la Seconde Guerre mondiale, le livre de Jean-Jacques Antier. Voici l'épopée de la Marine française de 1939 à 1945: le drame de Mers el-Kébir, où l'escadre française est coulée par son ancien allié britannique, le sabordage de la Flotte à Toulon, qui en est la conséquence; et aussi le tragique destin de nos cent sous-marins, pourchassés à la fois par les Allemands et les Alliés, pris entre le devoir d'obéissance et le refus de capituler; la renaissance, enfin, avec les Forces Navales Françaises Libres, et la reprise des combats jusqu'à la victoire. Ce livre, c'est encore l'aventure aéronavale de Malte, porte-avions insubmersible au centre d'une Méditerranée où s'affrontent les Anglais et l'Axe pour la possession de l'Afrique et le pétrole du Moyen-Orient - Malte, où se joue alors le sort de la guerre en Occident. Les grandes batailles navales de la Seconde Guerre mondiale réunit en deux volumes les dix livres de Jean-Jacques Antier qui racontent les grandes heures de l'Histoire maritime de 1939 à 1945. Ce premier volume, consacré à la Marine française et à ces batailles qui nous touchent au coeur, montre l'ampleur de la documentation, les témoignages de première main, l'attention portée aux hommes, à leurs souffrances.

  • Au sommaire : La bataille de l'Atlantique ; La bataille des convois de Mourmansk ; Le Pacifique ensanglanté : drame à Pearl Harbor ; Le flux et le reflux ; La bataille de Leyte : Philippines 1944 ; Les kamikazes.

  • Marthe Robin, personnage hors série, a vécu à Châteauneuf-de-Galaure près d'un demi-siècle paralysée, dans l'obscurité, sans dormir, ni manger, ni boire, souffrant et revivant chaque vendredi la Passion du Christ.
    Ces prodiges et sa réputation de sainteté provoquèrent l'afflux des foules. Evêques, théologiens, philosophes, médecins, jeunes en quête de leur avenir, gens de toute condition et de tout âge, vinrent trouver auprès d'elle et de sa simplicité légendaire aide spirituelle, conseils et réconfort.
    Croyant, certes, mais non crédule, Jean-Jacques Antier a passé au crible de la critique historique, de la théologie et de la psychiatrie cette existence extraordinaire, en s'appuyant sur des centaines de témoignages et les archives de ces Foyers de charité que Marthe créa avec le père Finet à travers le monde.
    Il se réfère aussi à la vie des grands mystiques visionnaires et stigmatisés qui ont vécu comme Marthe des phénomènes exceptionnels.
    Cette nouvelle édition fait le point sur les maladies étranges dont elle a souffert et apporte de nouveaux témoignages.
    Ce livre se veut d'abord l'aventure intérieure d'une femme saisie et portée par un amour irrésistible du Christ et de tous les êtres souffrants. l'Eglise a ouvert en 1989 l'enquête préliminaire du procès de béatification.

    Historien et biographe, Jean-Jacques Antier a publié une cinquantaine de livres, dont une dizaine de spiritualité. De ce Voyage immobile, dont les tirages toutes éditions atteignent cent mille exemplaires, Alain Decaux, de l'Académie française, a dit dans La Tribune de l'histoire : " Avec ce livre, Jean-Jacques Antier a réalisé l'enquête la plus complète menée jusqu'à ce jour sur la stigmatisée de Châteauneuf-de-Galaure et Jean Guitton lui a donné tout son sens dans sa remarquable préface.
    ".

  • Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582) fut " une femme exceptionnelle, grande, unique ", disait Paul VI en la déclarant " docteur de l'Eglise ".
    Durant le Siècle d'or de l'Espagne des conquistadors, elle se dresse comme la réformatrice du Carmel, à la fois spirituelle et humaine, auteur inspiré d'une oeuvre qui fonde la langue espagnole et où chacun, religieux ou laïc, pourra trouver un chemin de vie. Avec sa rigueur d'historien, Jean Jacques Antier a enquêté sur cette vie digne d'un roman d'aventures et nous livre un portrait vivant qui met en valeur ce pur joyau de la foi et l'expérience ineffable de celle qui s'affirmait l'humble épouse du Christ.
    " Toutes les puissances s'unissaient contre elle, elle paraissait invincible ", disait Bossuet. Celle que l'on a appelée l'" aventurière de l'extase " fit dire à Jean-Paul II : " Elle est vivante et sa voix résonne aujourd'hui. " Cette grande biographie illustre le 400e anniversaire de la fondation à Paris du premier Carmel français d'inspiration thérésienne et de la traduction de ses oeuvres.

  • Le cure d'ars

    Jean-Jacques Antier

    • Perrin
    • 21 Septembre 2006


    rien ne préparait jean-marie vianney, jeune paysan de la dombes, né en 1786, à devenir le plus célèbre des confesseurs.
    malgré ses convictions ardentes, on jugeait ce trop médiocre élève incapable d'être prêtre. il est pourtant devenu leur modèle et le pèlerinage d'ars attire des foules ferventes. cet être d'humilité et de prière, d'une foi et d'une âme ardentes, nourrissait un seul désir : l'amour de dieu et des autres. son rayonnement exceptionnel attirait irrésistiblement hommes et femmes, d'âges et de milieux les plus divers, à la recherche de la vérité.
    pie xi l'a canonisé en 1925 et proclamé patron de tous les curés du monde. jean-paul ii déclarait: " nous avons plus que jamais besoin de son témoignage. cette biographie se distingue par la richesse de la documentation et la rigueur de l'enquête menée par jean-jacques antier. on comprend comment cet homme est l'un des saints les plus fascinants du monde moderne, lui dont on pouvait voir la statue dans toutes églises, et que l'on redécouvre aujourd'hui.


  • Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955) est l'un des hommes les plus fascinants du XXe siècle, le plus déroutant aussi, à la fois religieux épris de mysticisme et scientifique mondialement connu, géologue et paléontologue, recherchant avec les fossiles les origines de la vie et de l'homme, le chaînon manquant.
    Il a replacé la théorie darwinienne de l'évolution dans la perspective d'un Dieu d'amour, ce qui lui valu les foudres de l'Eglise, encore attachée à la lettre des Ecritures. Interdit d'enseigner et de publier, il se soumit avec humilité, tout en préservant la source vive de son génie créateur, diffusant ses textes polycopiés que ses amis publieront après sa mort et qui deviendront des classiques : Le Phénomène humain, Le Milieu divin.
    /> Jean-Jacques Antier, auteur de nombreuses biographies de personnages exceptionnels (Marthe Robin, Charles de Foucauld, le Curé d'Ars, C G Jung), paye ici sa dette à Teilhard dont les écrits ont formé sa jeunesse, préservant sa foi tout en répondant à la question : « Comment un Dieu bon et tout-puissant peut-il tolérer le mal qui accable un monde qu'il a créé ? » Plongeant dans la correspondance, en grande partie inédite, de Teilhard, notamment avec les femmes qui ont inspiré sa vie, l'auteur révèle un aspect surprenant d'un religieux authentique qui fut aussi un homme amoureux, sans jamais trahir son voeu de chasteté.
    Le rôle de la femme est ici révélé par ce jésuite singulier, qui n'a cessé de nous surprendre sans jamais nous choquer, et qui sut concilier passion de la vie, passion de l'Absolu et fidélité au Christ.

  • En mars 1945, dans l'archipel japonais pilonné par les bombardiers américains B 29, l'aspirant Zawa, pilote de la marine de l'empire du Soleil Levant, se porte volontaire pour suivre un entraînement de kamikaze. Il devra être capable d'aller faire exploser son appareil sur un des porte-avions qui assurent à l'ennemi la totale maîtrise des airs. Le sacrifice de Zawa plonge Baïka, sa fiancée, dans le désespoir. Parfaitement anglophone, elle a été affectée au service de renseignement du ministère de la Marine à Tokyo. Elle a pour mission de traduire les messages radio de la marine américaine. Au coeur de la machine de guerre japonaise, côtoyant la plus haute hiérarchie militaire impériale, elle se met en tête d'arracher Zawa à son destin fatal.

  • Sur l'Etoile, l'équipage est en ébullition : il y aurait une femme à bord... Déguisée en valet, Jeanne Barret a voulu suivre son amant, Philibert Commerson, brillant naturaliste dépêché par le roi Louis XV pour découvrir et rapporter des épices. Passionnée de botanique également, Jeanne a tenu à participer à l'extraordinaire épopée maritime de l'Etoile et de la Boudeuse, menée par le capitaine de Bougainville. De Rochefort à Rio de Janeiro, du détroit de Magellan aux îles Moluques, l'expédition connaît toutes les épreuves : tempêtes, scorbut, famine, attaques d'anthropophages. Et Jeanne, dans cette " prison flottante ", doit éviter le pire : être mise aux fers à fond de cale ou débarquée... Au XVIIIe siècle, l'histoire d'un destin hors du commun. Celui de Jeanne Barret, botaniste, aventurière, qui fut la première femme à effectuer un voyage autour du monde.

  • " Je m'appelle Joana Leclair. je suis la fille du maître carillonneur de Notre-Dame de Rouen. Ma vie a basculé le 15 avril 1944. je nie suis trouvée face à un inconnu. Il était blessé, et son visage reflétait la souffrance et la peur. je l'ai caché dans la cathédrale. Les événements se sont alors succédé et nous ont emportés dans un enchaînement dramatique... " La Fille du carillonneur est un grand roman qui évoque la passion d'un écrivain pour sa ville natale, un témoignage bouleversant sur la Résistance et le récit du quotidien des Rouennais à l'heure de l'Occupation, des bombardements, puis de la Libération.

  •     Louis-Janvier fixa le berger. Il était sérieux, presque angoissé. Avait-il trouvé quelque chose de rare, là-haut dans sa montagne ? Pourquoi la vérité ne viendrait-elle que des villes ?    Personnalité en vue du monde scientifique, Emmanuel Visage s´est retiré du monde dans la montagne des Graux, sur les pentes du lac d´Allos au coeur du Mercantour. Il y vit en ermite avec quatre chèvres, un bouc, quelques chevreaux et sa fille sourde-muette de dix-sept ans, Blanche, à laquelle les bergers prêtent des dons de guérisseuse et d´autres pouvoirs mystérieux.      Déconcerté, Louis-Janvier s´interroge : comment un neurobiologiste de haut niveau peut-il tolérer dans son entourage des pratiques qui s´apparentent à la sorcellerie ? Qui est Blanche du Lac ? Une enfant psychotique ou un être véritablement charismatique ?      Délaissant sa thèse de doctorat portant sur la psychiatrie, Louis-Janvier décide de partir avec lou pastre, Garletta, et son troupeau de brebis là-haut dans les alpages pour une rencontre qui le mènera au fond de l´inconnu et bouleversera sa vie...

  • Pour la premire fois, un historien franais, utilisant les dernires dcouvertes des archives, nous donne le rcit de la bataille de Leyte, o s'affrontent porte-avions et avions bass terre, croiseurs, destroyers... dans la plus grande bataille de cuirasss de l'histoire.

empty