Rue Du Monde

  • "Aïe, ouille ! J'me suis fait un p'tit bobo ! " Dans la cour de l'école, en balade, à la maison ou pendant les vacances... les bobos peuvent survenir sans qu'on s'y attende... Mais heureusement, notre peau nous protège comme un super emballage, nos plaquettes sanguines recouvrent rapidement nos écorchures, et nos globules blancs se mobilisent pour nous protéger d'éventuels microbes. Notre corps réagit.
    Il peut guérir nos p'tits bobos en un rien de temps surtout si on l'aide un peu à le faire...

  • La petite chenille creuse, grimpe, s'agrippe... Elle veut monter toujours plus haut vers la lumière. Le monde a l'air si beau au-dessus d'elle. Il lui en faut faire des efforts, elle doit en affronter des épreuves ! Surtout quand la pluie la fait redescendre vers la terre. Mais quel bonheur lorsque, tout près du soleil, s'ouvrent ses ailes de papillon !

  • Cabanes amies Nouv.

    Construire des cabanes dans le Petit-bois, avec ses amis était le plus grand de ses bonheurs. Il fait si bon s'y réfugier, bien serrés, à l'abri du monde et y échanger sourire et émotions.
    Mais un jour, les études séparent les amis, et le voilà déjà dans une école d'architecture. Il parcourt alors les villes, crayons à la main, découvre les tentes des sansabris avant de devenir bâtisseur aux quatre coins du monde.
    Au Japon, il rencontre Matsuko, et là, dans le ventrecabane de sa bien aimée, la vie palpite un jour : un bébé lentement se construit, bien au chaud. Un très beau livre, fin et délicat, qui raconte, chose rare, l'itinéraire d'une vie d'enfant. Les gravures sensibles d'Evelyne Mary en font un bel objet à offrir aux amoureux des cabanes ou aux amoureux tout court.

  • Après le succès de La vie secrète des crottes de nez, voici un album tout aussi vivant, documenté et ludique qui informe et interpelle les enfants à propos des virus. Le Coronavirus est bien sûr évoqué, mais c'est surtout l'univers des virus, dans leur grande diversité, qui est ici raconté à hauteur d'enfance. Comment se reproduisent-ils ? Comment notre système immunitaire les combat ? Quel est le rôle des médicaments et des vaccins ?
    Qu'est-ce qu'une pandémie, comment se propage-t-elle, comment s'en protège-t-on ? Quel rôle jouent les virus dans l'équilibre écologique ? Autant d'informations claires, et parfois souriantes, pour construire une culture scientifique autour des questions les plus sensibles que les enfants ont aujoiurd'hui dans la tête.

  • Dehors, dehors, dehors ! Nouv.

    « Dehors ! » La maman de Pablo supplie son fils de sortir, excédée de le voir scotché à ses écrans par cette belle journée de printemps... Contraint de ne revenir qu'à l'heure du goûter, le garçon part en boudant, son cerf-volant sous le bras. Alors qu'il tente de dompter son oiseau de tissu, Agile, un aiglon à peine sorti du nid, déboule, prenant le cerf-volant pour une proie !! D'abord décontenancés, l'oiseau et l'enfant vont bientôt vivre ensemble la plus belle des aventures : découvrir le monde vu du ciel. Ce voyage insolite les mène ici au ras du torrent, là à deux doigts des griffes d'un ours, ... Pablo n'est pas prêt d'oublier sa découverte du grand air ! Mais sa plus grande stupéfaction, c'est lorsque, de retour à la maison, il découvre, ahuri... sa mère aux manettes de son jeu vidéo !

  • Mia, la petite mouche, refuse de manger des bouses de vaches comme le font toutes ses semblables. Ses parents sont vraiment fâchés parce qu'en plus, elle porte des bottes roses ! Mia décide de prendre l'air et de réfléchir à qui elle est vraiment, si elle n'est pas une mouche comme les autres... En chemin, elle rencontre une fourmi, qui déteste vivre en groupe, une sauterelle, qui préfère jouer du bongo plutôt que de chanter comme toutes les sauterelles et un ver de terre, qui a choisi de vivre dans les airs... L'occasion de penser qu'il y a une place pour toutes les routes dans la nature... et pour un grand concert où les parents sont invités ! Tout cela avec l'univers graphique de Maria Trolle, foisonnant de mille menus détails.

  • Certains en font des boulettes, les collectionnent sous la table ou les mâchouillent innocemment ! Mais qui en connait vraiment tous les secrets ?
    Au coeur de l'hiver, en pleine saison de récolte, voici réunie une somme impressionnante d'informations sur la morve ! Tout un gai savoir autour des nez dégoulinants qui va régaler les 5/8 ans, mais aussi les plus grands.
    Saviez-vous ainsi que la crotte de nez basique est composée de glycoprotéines, de sels minéraux, de lipides et d'enzymes ? Et comment décrypter la palette des couleurs de nos crottes de nez ? D'autres mammifères ont-ils le bonheur d'ingurgiter comme nous près d'un litre de mucosité par jour, sans même s'en apercevoir ?
    Un livre savoureux, au graphisme frais et actuel, pour ne pas trop culpabiliser d'avoir oublié son mouchoir...

  • Voici un savoureux bestiaire, plein d'humour et de fantaisie qui nous montre non pas l'animal décrit en vis-à-vis, mais un autre, souvent en relation avec l'animal qui est censé être étudié. Ainsi le guépard boude pour poser devant l'illustratrice... mais le gnou, lui, profite de l'absence de son prédateur pour se montrer !
    Le renard s'annonce comme très malin, mais il est surtout... invisible et très raplati parce qu'un ours (que l'on voit) s'est assis dessus ! On ne verra pas non plus la libellule mais la grenouille qui vient de l'avaler, pas plus que la baleine qui ne rentrait pas dans l'album mais un hippocampe qui accepte de faire le beau à condition d'être grossi 5 fois !
    On chemine ainsi vers un drôle d'animal : un enfant qui aime jouer... tel un vrai petit singe.

  • Pef nous étonnera toujours ! Voilà qu'il dresse le chapiteau noir d'un cirque de l'horreur où les malheurs de l'humanité attirent un public sans espoir. Mais sur cette sombre piste va apparaître soudain le premier clown de l'histoire du cirque et une première couleur : le rouge de son nez. En faisant rebondir la boule rouge de mains en mains, il fait jaillir, une à une, toutes les couleurs de la vie. Son inoubliable numéro renvoie le Cirque noir aux oubliettes et fait naître, chez un enfant du public, le désir de faire lui aussi ce fabuleux nouveau métier. Le cirque noir nous offre un travail d'une grande richesse, parfaitement maîtrisé, un style réinventé au service de cet album post confinement que Pef a conçu... six mois avant le drame sanitaire. Chapeau l'artiste !

  • Kotimi est japonaise. Elle a vécu toute son enfance à Tokyo... dans les années 1960. Elle nous livre avec beaucoup de fraîcheur et de vérité huit histoires tirées de son enfance dans une famille modeste, avec sa petite soeur handicapée. Elle nous raconte en abondantes images les jeux dans la rue (et même dans le cimetière !), le papa qu'elle ne connaît pas vraiment tellement il travaille, l'agitation du marché qui avale sa petite soeur, enfant terrible, mais si attachante... La varicelle, qui la prive du rite de la première rentrée scolaire, l'ennuyeuse cérémonie du thé chez sa grand-mère, le fascinant marchand de poissons rouges... Les jeunes lecteurs découvrent une autre culture, une autre enfance...
    Et le bonheur d'un gros livre de 172 pages qui nous embarque très loin de nos petites habitudes.

  • Petit pêcheur, grand appétit Nouv.

  • Ce grand conte naturaliste nous fait vivre la naissance d'une légende dans une forêt de Mongolie intérieure, là où demeure le petit peuple ewenki et ses traditions ancestrales.
    Un jour, Guéli Shenké, le vieux chasseur, tue honteusement une femelle élan sans savoir qu'elle était allaitante, pour nourrir sa famille. Le petit, qui était caché derrière un buisson, suit le chasseur bouleversé jusqu'au campement de la tribu.
    Au fil des jours, un lien très fort se tisse entre l'homme et l'animal. Le jeune élan marche dans les pas du chasseur, il s'installe et dort à ses côtés. Bientôt, il dépasse la taille des rennes adultes dont s'occupent les éleveurs ewenki.
    Guéli Shenké et l'élan vont affronter ensemble bien des épreuves. Il leur faut se battre contre les chiens gardiens des troupeaux, contre les rennes jaloux à la saison des amours ou encore contre un brigand qui entend vendre l'élan au zoo.
    Les années passent, le chasseur vieillit. De plus en plus faible, il décide d'emmener l'élan dans la forêt pour l'éloigner des hommes et du danger qu'ils représentent pour lui. L'animal refuse et Guéli Shenké doit se résoudre à tirer en direction de l'élan pour le contraindre à s'enfuir vers les hauteurs...

  • C'est le mois de mai, les oeufs d'hirondelles peuvent éclore ! Et les jeunes oiseaux découvrent vite la ferme irlandaise où ils sont nés, les environs au printemps, la région en été... et l'automne est déjà là. La nourriture commence à manquer, il va être temps de migrer vers des terres plus chaudes. Une hirondelle de l'année nous fait vivre ce grand voyage à la première personne : Londres, Paris, Madrid, le Maroc, la savane... et les nombreux dangers qui jalonnent son périple. Enfin, c'est l'Afrique du Sud mais, dès que les beaux jours reviennent en Europe, il faut affronter les épreuves des 15 000 kilomètres du retour ! Des informations ornithologiques émaillent le récit, pour accompagner les amoureux des oiseaux dans la découverte de cette fascinante migration des hirondelles.

  • Après deux premiers titres très remarqués sur les animaux les plus étonnants et ceux qui ont vécu autrefois sur la Terre, voici le troisième tome de cette série de petites encyclopédies qui allient charme graphique et informations rigoureuses. Les jeunes lecteurs y découvriront avec bonheur la surprenante richesse de la biodiversité de notre planète. Ainsi cette salamandre alpine qui porte ses petits pendant trois ans, le nandou mâle qui couve les oeufs de plusieurs mères à la fois, ou ce bébé koala qui doit se nourrir des excréments de sa mère avant de pouvoir passer aux feuilles d'eucalyptus...
    Une fois de plus, Maja Säfström nous livre une somme d'informations passionnantes en nous offrant en prime son style épuré, incomparable, aux motifs simples que les enfants aiment reproduire.

  • Voici une fable émouvante et forte autour d'un travailleur immigré, qui donne beaucoup sans vraiment recevoir. Courageux et travailleur, on le voit s'éreinter pour réparer les maisons des autres. Puis partir à la guerre pour défendre sa nouvelle patrie. Quand il reviendra avec une main en moins, on le paiera deux fois moins ! Il y a bien sûr cette amitié avec un enfant du village qui adore ses histoires venues d'ailleurs... Mais on le mettra dehors quand il demandera de pouvoir faire venir ceux qu'ils aiment, pour vieillir avec eux. Jamais on ne connaîtra la véritable identité de cet immigré au prénom si imprononçable que les villageois l'appellent entre eux " Machin Truc Chouette ". Un surnom et un anonymat qui font froid dans le dos... Mais un album dans lequel on lit, en creux, toute l'humanité dont nous avons besoin pour combattre ces réflexes de repli qui font que celui qui vient d'ailleurs est si souvent encore injustement rejeté.

  • Que peut-il y avoir de commun entre ce scientifique observant les étoiles à la lunette et cet autre humain qui les peint à sa manière ? Entre l'architecture d'une cathédrale et celle d'un immeuble futuriste ? Entre ce garçon qui danse, cette fille qui va au musée ? Tiens ! Un tableau avec des drôles d'étoiles...
    Peu de livres invitent ainsi les enfants à la culture, et peu de voix invitent au partage équitable de tous ses trésors. Rue du monde a donc souhaité ouvrir cette fenêtre avec les enfants.
    Cet album souffle à leur oreille que les droits élémentaires à l'alimentation, à la santé, à l'école, au respect trouvent tout leur sens quand, ensemble, on peut aussi goûter le chant sensible d'un instrument à cordes en songeant à qui nous sommes.

  • Ploc ! un délicieux fruit rouge tombe sur la tête d'un ourson et l'aventure démarre. L'ourson se met à escalader l'arbre qui est au-dessus de lui. Ah ! Une petite masse rouge pointe enfin... mais c'est une chenille. Une seconde... c'est le bout de la queue d'un écureuil... L'ourson ne se décourage jamais. Arrivé à la cime de l'arbre, il se jette même dans le vide pour tenter d'attraper l'énorme soleil rouge ! La chute est vertigineuse et parfaitement amortie par la fourrure moelleuse de son père ou de sa mère.
    L'ourson n'a plus qu'à se relever et partir à l'assaut de l'astre qui apparaît dans la nuit : un beau fruit jaune !

  • C'est une histoire qui va à mille à l'heure... jusqu'à ce que tout bascule ! Le réveil sonne, le petit héros se hâte, habillage et brossage de dents vite expédiés, petit-déjeuner oublié. La journée commence sur les chapeaux de roue... à bord d'un bus express. Puis il poursuit sa course effrénée sur un hors-bord pour tenter d'embarquer à bord d'un avion ultrasonique... Mais notre personnage ne court pas encore assez vite, il n'a plus qu'à faire demi-tour. Et là, seul sur le chemin, il prend son temps. Il peut enfin écouter le ronron du chat ou sentir une goutte de pluie tomber sur sa peau. Cet album malin prend le contrepied de notre époque. Il invite au bonheur simple de contempler ces minuscules choses qui fondent l'essentiel. Oser la lenteur et un petit-déjeuner savouré en toute quiétude.

  • J'ai le droit d'être un enfant curieux des mystères de la nature. Amoureux des arbres, respectueux du monde animal et du climat, soucieux de l'égalité de l'accès à l'eau et dégoûté par tout ce plastique dans les océans ! J'ai le droit de tout savoir sur le monde fascinant des abeilles et de dire un poème en classe pour encourager mes copains à les protéger. Je veux aussi que les Terriens cohabitent longtemps avec la tortue luth ou l'orang-outan. J'ai même le droit de défiler dans la rue avec mes parents pour le dire. Si j'ai le droit de bien me nourrir, d'être en bonne santé, de ne jamais connaître la violence, je veux aussi rêver un bel avenir pour la merveilleuse planète bleue où je suis né.
    Parce que nous, les humains, sommes les seuls êtres vivants qui en avons la responsabilité !

  • Pour les 30 ans de la Convention internationale des droits de l'enfant, paraît une nouvelle édition de ce succès de Rue du monde. Chaque double-page évoque avec des mots simples l'un des principaux droits énoncés dans la Convention. L'image éclate en pleine page, dialoguant avec un texte court, concret et chantant, presque comme une ritournelle enfantine. On y raconte le droit à la santé, à vivre à l'abri, à ne jamais connaître la violence, les droits à l'école et à l'égalité, tout en découvrant ce que signifie un engagement international pour les voir enfin respectés. Le livre s'achève comme une bannière agitée sous le nez des grands de ce monde : « Les droits de l'enfant, c'est maintenant. Parce que c'est maintenant que nous sommes des enfants. »

  • Depuis des millénaires, les lumières qui scintillent dans la nuit fascinent les humains. Des plantes, les yeux de certains animaux, des champignons, des insectes, des pierres, des poissons brillent dans l'obscurité et nous étonnent. Ce sont parfois des surfaces très réfléchissantes qui renvoient les faibles lumières de la nuit, comme la rétine des loups.
    Il existe aussi des êtres bioluminescents qui génèrent de la lumière, comme la femelle luciole ou comme cette mousse lumineuse en forêt de Brocéliande. Et puis dans les océans, c'est la méduse-alarme qui appelle au secours les prédateurs de ses prédateurs...
    Mille secrets à découvrir dans un album riche d'informations scientifiques, mais aussi très beau à regarder avec des couleurs lumineuses qui se détachent sur des pages couleur nuit.

  • Si les enfants connaissent fort bien les dinosaures, ils ne savent que peu de choses sur ces libellules géantes, ces rongeurs volants ou autres bêtes qui ont peuplé notre planète avant de disparaître. En parcourant continents et millénaires, la plume documentée de Maja Säfström fait revivre avec beaucoup de style de nombreuses espèces disparues.
    Ainsi, le ceratogaulus était un charmant rongeur doté de cornes et l'ophtalmosaure avait des yeux de la taille d'un ballon de basket. Quant au doedicurus, ancêtre du tatou, il avait la taille d'une voiture !
    Après un premier livre sur les animaux les plus étonnants qui a rencontré un vrai succès, voici le deuxième tome de la série des petites encyclopédies. Les jeunes lecteurs y retrouveront avec bonheur anecdotes et découvertes surprenantes.

  • Il a le charme d'un compendium naturaliste d'autrefois, mais la fraîcheur du design d'aujourd'hui. Le trait pur et naïf de Maja Säfström est dans l'air du temps. En Suède, ses cartes, sacs et tee-shirts où galopent ses animaux emportent un grand succès.
    Mais le bonheur de ce livre, déjà traduit dans de nombreux pays, réside surtout dans la somme de connaissances qu'il apporte sur la stupéfiante diversité du monde animal.
    Ainsi y apprend-on que les papillons perçoivent les odeurs par les pattes, qu'un terrier de blaireaux peut accueillir plusieurs familles, que chez les poissons-clowns, le mâle dominant se change en femelle et ne fait naître que des petits mâles... ou qu'aucune poule n'a volé plus de 13 secondes ! 136 pages de découvertes souriantes qui rapprochent du monde naturel.

  • Un livre consacré au développement durable. Le texte poétique fait écho aux illustrations. Ces trois modes d'expression (l'écriture, le dessin et la photographie) se croisent dans le but de donner envie de sauver la planète.

empty