Jeunesse

  • Accompagné de son fidèle écuyer Sancho Pança, Don Quichotte parcourt les plaines de Castille pour redresser les torts et réparer les injustices. Tourneboulé par ses nombreuses lectures de romans de chevalerie, il devient la proie de son imagination qui lui joue des tours, transformant les moulins à vent en géants et les troupeaux de moutons en armées de soldats. Les gens le prennent pour un fou, mais il ne s'en soucie guère, tant est grand son désir de rétablir la justice...

  • Brimades, rejet, ostracisme, moqueries, insultes, harcèlement, cyber-harcèlement... Toutes ces formes de violence visibles ou invisibles, scolaires ou périscolaires, échappent, pour la plupart d'entre elles, au contrôle des enseignants et des éducateurs.
    Que faire ? Comment agir efficacement pour la prévenir ? Qui sont les harceleurs ? Qui sont les harcelés ? Comment sortir du cycle de harcèlement ? Comment aider un enfant qui en est victime ? C'est à ces questions essentielles que ce livre propose de répondre.

  • Après la tragédie de la Shoah, ce crime absolu, on avait pu croire que le monde était désormais débarrassé de l'antisémitisme. On s'aperçoit aujourd'hui qu'il n'en est rien. Depuis les deux premières décennies du XXIe siècle, en effet, on profane des cimetières juifs, on moleste des personnes - dont des enfants - parce qu'elles sont juives, et on assassine des Juifs. Un peu partout en Europe, mais singulièrement en France.
    D'où vient cette haine protéiforme ? En quoi se différencie-t-elle de l'antijudaïsme qui l'a précédée durant des siècles ? Et quid de l'antisionisme, cette hostilité systématique à l'État d'Israël ?
    C'est à ces diverses questions, et bien d'autres, que ce livre à l'actualité brûlante tente de répondre. Il vise à faire prendre conscience de la dangerosité à laquelle s'expose la société quand elle se laisse entraîner par la funeste dérive de l'antisémitisme. Et comme toute connaissance est une réponse à une question, cet ouvrage est conçu sous la forme d'un dialogue entre un père et son fils.

  • Entre Léo, la petite fille rigolote, et Grisou, la lapine toute douce, est née une grande histoire d'amitié. Complices, elles passent tous leurs moments de libre ensemble.
    Rien ni personne n'aurait dû les séparer... Mais dans la vie, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaiterait.

    Émotions, tendresse, mais aussi espoir sont au rendez-vous de ce très beau récit de Juliette Nothomb, magnifiquement illustré par Raphaël Bourgois.

  • Améliorer les potentialités de l'être humain, le rendre moins dépendant de la nature, du vieillissement, des accidents... Qu'il s'agisse de médecine réparatrice, de performances sportives ou de génie militaire, le transhumanisme fait partie de nos vies, sans qu'on en soit toujours conscients. Noble projet empreint d'humanisme ou dangereuse manifestation d'une volonté de puissance délétère ?

  • À l´heure des fake news et de la quantité grandissante d´informations mises à notre disposition, la nécessité de faire preuve d´esprit critique n´a jamais été aussi grande. Mais qu´est-ce que cela signifie, faire preuve d´esprit critique ? Peut-on développer cette faculté et si oui, comment ? Cet ouvrage a pour objectif de proposer une réflexion sur l´esprit critique, ainsi que sa pratique au niveau individuel et sociétal. Un dialogue y est proposé sur notre capacité à ne pas se laisser berner par des biais cognitifs ou des arguments fallacieux, pour ensuite se concentrer sur nos facultés à communiquer au mieux les résultats de nos réflexions critiques au monde extérieur. Certains outils issus des champs de la pédagogie et de la psychologie sont décrits en détail. Il s´agit ici de proposer des options permettant de stimuler la pensée critique, de se protéger de la désinformation, et de renforcer le libre examen et l´affranchissement volontaire des dogmes chez le lecteur.

  • Aujourd'hui, le terme « citoyen » et les concepts qui y sont liés sont utilisés à toutes les sauces. Il semble qu'à notre époque, la citoyenneté soit devenue le remède miracle aux maux de notre siècle. En mettant un peu partout de ce « mot valise » certains pensent pouvoir rendre la vie en société plus agréable, réglant d'un seul geste les différentes crises que traversent bon nombre de sociétés démocratiques. Et pourtant, comme souvent, cette notion est plus complexe et multiple que ce que la communication politique laisse à penser. Cet ouvrage propose de clarifier le terme et d'en présenter les enjeux afin d'éclairer les rapports que chaque individu entretient avec la société et les règles qui régissent cette dernière. Élément-clef de la démocratie, la citoyenneté permet de nous questionner sur la société dans laquelle nous vivons et celle dans laquelle nous voulons vivre mais également sur les conditions de l'action nécessaire pour y parvenir.

  • À travers le récit poétique de quelques grains anodins, le jeune lecteur part à la découverte de la peinture belge du XVIe au XXe siècles. Grain de riz ou grain de poussière, grain de sel pour dire notre colère, grain d'amour ou grain de blé, grain de toile pour peindre nos idées...
    Ouvrage interactif et ludique.
    À travers la peinture, la poésie, l'histoire et la philosophie, l'auteure raconte aux enfants les rêves inspirés de fabuleux peintres belges aujourd'hui disparus.

  • « J'ai passé 45 années de mon existence à sauver des vies, à soulager la souffrance. Neurochirurgien, j'ai lutté contre la mort avec des fortunes diverses à l'époque où le scanner et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) n'existaient pas, où le port de la ceinture de sécurité dans les autos n'était pas obligatoire.
    J'ai passé des heures, surtout des nuits, à réparer les dégâts dans le cerveau causés par le passage brutal de la tête à travers le pare-brise d'une voiture. Quand une victime d'un traumatisme crânien grave était amenée aux urgences de l'hôpital, le neurochirurgien de garde et l'aumônier étaient appelés de concert !
    À cette époque, on ne parlait pas de la qualité de la vie, mais seulement de sauver la vie à n'importe quel prix.
    Puis la notion d'acharnement thérapeutique s'est installée dans les mentalités de certains patients et médecins. Parallèlement, des soins palliatifs de qualité se sont développés dans le but d'épargner des souffrances aux malades mais, parfois, au prix d'une longue agonie. Des patients demandaient à leur médecin d'abréger leurs souffrances mais ces derniers ne pouvaient accepter car pratiquer une euthanasie était puni par la loi qui l'assimilait à un acte criminel. Voulant éviter à leurs proches cette situation pénible à supporter, certains malades en phase terminale se sont suicidés ou ont tenté de le faire. Cette situation a prévalu jusqu'au vote d'une loi en 2002 en Belgique. Elle autorise un médecin à répondre positivement à une demande d'euthanasie d'un patient atteint d'une maladie incurable, à un stade terminal et étant l'objet de souffrances physiques ou psychiques insupportables. Pour la première fois, il devenait possible de choisir sa fin de vie.
    Dans cet ouvrage, je décrirai ce qui existe dans d'autres pays qui n'acceptent pas l'euthanasie mais parfois d'autres formules (suicide assisté, suicide médicalement assisté, sédation profonde). J'expliquerai aussi que soins palliatifs et euthanasie peuvent être complémentaires. Je commenterai dans le détail les modalités légales ainsi que l'importance de rédiger, à tout âge, une déclaration anticipée telle un testament de fin de vie.
    L'important, pour moi, est le respect des convictions de chacun et de tout faire pour aider à terminer sa vie, sans souffrances, dans la dignité. »

  • Quand, en 1940, Simon entend pour la première fois les avions allemands survoler Bruxelles, c'est encore un petit garçon comme tous les autres ! Mais la guerre va bien vite se révéler dans toute son horreur. D'origine juive, Simon est emmené en ;train vers les camps de la mort. Par chance, il saute du wagon et s'échappe... Soixante ans plus tard, il raconte son histoire à ses petits-enfants. Pour montrer le danger de l'indifférence. Pour qu'ils restent vigilants. Pour que personne ne dise plus " on ne savait pas ", " c'est impossible ", " cela ne nous concerne pas " ou " on n'y peut rien " ! Car, heureusement, un geste de solidarité peut beaucoup. " Celui qui sauve une vie, sauvé l'humanité entière " dit le Talmud. Partager avec les enfants la lecture de l'histoire réelle de Simon, c'est pour les ;adultes (parents, grands-parents, enseignants...) l'occasion de leur parler de notre Histoire ; c'est les informer et les inviter à réfléchir; c'est les aider à réagir face au racisme et à l'antisémitisme ou simplement à l'exclusion qu'ils rencontreront - hélas- sur leur route.

  • Entre 1872 et 1934, la célèbre compagnie maritime belge Red Star Line a assuré le voyage de quelque 2 millions de migrants depuis Anvers jusqu'à Ellis Island le plus souvent, principale entrée pour les États- Unis. Peu d'ouvrages ont raconté le sort réservé à ces voyageurs qui, à l'image des migrants d'aujourd'hui, ont quitté famille et pays, en quête d'une vie meilleure. Parmi eux, de nombreux enfants ont été ballotés à travers les mers avant de débarquer, non sans difficultés, sur leur nouvelle terre d'accueil. Ce sont ces enfants plus particulièrement qui ont intéressé la conteuse Michèle Baczynsky, pour imaginer cette fiction basée sur des faits et des témoignages réels. Le récit est accompagné d'un second volet documentaire, réalisé grâce aux archives du Red Star Line Museum d'Anvers qui nous en dit plus sur les coulisses de la Red Star Line. Une partie à destination des enfants de 6 à 9 ans, une autre à l'adresse des parents et des enseignants, pour replacer la fiction dans son contexte historique et devenir un outil pédagogique permettant d'introduire le thème de l'immigration.

  • Les protagonistes de l'histoire sont des oiseaux.
    D'abord, parce qu'il n'y a pas, à première vue, de différence entre le masculin et le féminin chez les oiseaux, mais également pour permettre une différenciation aisée des oiseaux en fonction des rôles que nous leur attribuons :
    Le juge en hibou, les puéricultrices de l'institution en maman- poule, l'assistante sociale en mésange. Les parents de la famille naturelle et de la famille d'accueil n'ont pas les mêmes couleurs de plumage.

  • La démocratie fait rêver les peuples qui n'en bénéficient pas, mais elle est en crise dans la plupart des pays où elle est implantée depuis longtemps. Par ailleurs, son sens n'est pas clair. On la définit comme un gouvernement par le peuple, mais elle repose, en pratique, sur l'élection de représentants qui agissent en toute liberté (ou presque) une fois qu'ils sont élus. En outre, ce système dit représentatif est aujourd'hui contesté au profit d'autres formes de démocratie, directe, participative, délibérative...
    Ce livre s'efforce d'éclairer les principes de la démocratie afin de comprendre les tensions et les frustrations qu'elle engendre, sans nier ses limites, qui tiennent aussi au fonctionnement de la société elle-même. La démocratie sera d'autant mieux défendue si l'on comprend qu'elle ne peut pas tout.

  • Oda est très grande et très ronde. Elle se sent seule dans son village. Quand elle rentre dans un magasin, elle renverse tout sur son passage. Quand elle étend son linge immense dans son jardin, elle fait de l'ombre à ses voisins. Sa grande taille fait tellement peur aux enfants que les habitants du village décident de la chasser et lui conseillent de s'installer dans une petite maison au sommet de la colline qui surplombe le village. Oda ne sait plus quoi faire pour s'intégrer et se faire aimer telle qu'elle est. La nature va lui donner un petit coup de pouce... Car quand les éléments se déchaînent, on a toujours besoin de l'aide de son voisin.
    Une très jolie histoire sur l'exclusion et la solidarité.

  • De Jules César au Roi Philippe, la Belgique déroule son histoire à travers les magnifiques dessins de Jonathan Bousmar et les textes anecdotiques de Patrick Weber. Mais le lecteur en culotte courte aura du travail car il devra aider chaque personnage à trouver un élément anachronique dans le dessin. Une manière ludique de découvrir les hommes et les femmes, les objets et les spécialités de l'histoire de la Belgique.

  • Papa n'est pas rentré à la maison après sa journée de travail au charbonnage... Je suis inquiète mais aussi très curieuse ! Qu'est-ce qui retient mon père au fond de la mine? Pourquoi les hommes en ressortent aussi noirs que la nuit? Je dois savoir ! Je dois y aller ! Grâce à la complicité de son meilleur ami Nicola, Belle-Fleur part à la découverte du quotidien des mineurs. Déguisée pour ne pas se faire remarquer, elle va se confronter à l'ambiance particulière de la surface et du fond, au travail épuisant des mineurs, au danger permanent qui les guette mais aussi à la fraternité entre ces hommes venus d'horizons différents.

  • Édulcorée dans nos souvenirs depuis la version animée des Studios Walt Disney, l'histoire du Livre de la jungle est avant tout le récit d'une initiation à la dure loi de la vie : la cruauté des êtres entre eux y est symbolisée par la transposition au règne animal et à sa « loi de la jungle ».
    Illustré par les aquarelles de Gabriel Lefebvre qui viennent donner de la douceur et de l'humour, le texte parfois rugueux de Kipling est ici réadapté par le scénariste Kid Toussaint pour rendre ce conte philosophique accessible aux plus petits.

  • - Léon, pour t'endormir, tu n'as qu'à compter les moutons qui hop! sautent la barrière, a dit Papa.
    - Mais... Comment ils font alors, les moutons pour s'endormir ?
    - Heu...
    - Et les bergers? Et les loups? Et les chaperons rouges?

    Et hop!... Une drôle d'histoire sautillante.

  • Surpris de voir un papillon en pleine ville, Nicolas se demande comment le fragile animal arrive à survivre en milieu urbain, sans une fleur pour se nourrir ni un abri pour reprendre des forces.

  • Au fond de son armoire, une petite fille découvre un ballon tout plissé. Elle se souvient que c'est sa grand-mère, disparue depuis peu, qui l'avait gonflé pour sa fête d'anniversaire. Que faire d'un ballon porteur du souffle de sa Mamie ? Quel chemin va-t-elle emprunter pour le laisser s'envoler, le souffle de sa Mamie ?

  • Mais où peut bien être passé Bambou ?
    Jules et Nina décident de partir à sa recherche, mais le jardin et la plaine de jeux recèlent des dangers qu'il va falloir déjouer !

  • Lundi 16 août 1897.
    Le grand jour est enfin arrivé. Quatre ans que j'attends ce moment. Scientifiques, marins belges, norvégiens, polonais, roumains, américains, français. Nous partons pour l'Antarctique, le continent le plus au Sud. D'autres ont déjà essayé mais ils ont échoué. Nous allons être les premiers à découvrir ses mers, ses terres glacées, son climat, sa faune et sa flore ! C'est une mission dangereuse et longue mais la Belgica est pleine à ras bord de charbon et de nourriture et j'ai confiance en mon bateau et en mes courageux camarades.
    Capitaine Adrien de Guerlache.

  • Emile Mostade est un jeune garçon belge qui vit à Noville sur la route au nord de Bastogne. Il a 13 ans en septembre 44.
    Emile est fils unique. Son père et sa mère tiennent un petit commerce de cycles dans Bastogne. Emile n'a presque plus le souvenir de comment c'était avant les Allemands. Alors quand ils sont partis en septembre 44, Emile a fait la fête, comme tout le monde. D'un seul coup, tout était permis, même monter sur les Jeep des Américains en mâchant de la gomme. Son père lui promet qu'au printemps prochains, ils iront ensemble à vélo traverser toute la Belgique jusqu'à Zeebrugge pour voir la mer avec les drapeaux belge et américain accrochés sur le guidon.
    Trois mois plus tard, un important détachement américain prend position tout autour du village. Un des soldats s'approche d'Emile et crie avec un fort accent :
    "Vite, allez vous cacher ! Les Allemands reviennent !"

  • Un album jeunesse qui s'inscrit dans le cadre du bicentenaire de la bataille de Waterloo. « À cette époque, à Waterloo, il n'y avait ni routes, ni voitures, ni touristes, ni lion. Juste une plaine verdoyante et quelques fermes. Des troupeaux de bétail et des champs de blé, parsemés de coquelicots. Je ne sais pas ce qui m'a pris, ce jour là, mais j'ai profité d'un coup de vent pour quitter mon trône. » Une évocation inédite de la plus fameuse bataille du XIXe siècle. À la fois poétique et tragique, l'histoire racontée ici est celle d'hommes, de terres et de bêtes enrôlés dans une mêlée souvent réduite à ses oriflammes et oripeaux. Soutenu par un dessin chatoyant, Le petit chapeau de l'Empereur nous emmène au coeur des combats, et nous fait réfléchir, de la parade à la défaite, aux réalités universelles de la guerre.

empty