L'herne

  • L'histoire nous transporte en octobre 1799 sur les bords du Rhin. Deux jeunes chirurgiens militaires français, originaires de Beauvais, rejoignent leur brigade. L'un s'appelle Prosper Magnan ; Hermann a oublié le nom du second, qu'il nommera Wilhem. Ils s'arrêtent dans une auberge « entièrement peinte au rouge ». L'aubergiste leur cède sa chambre : toutes les autres sont occupées. Débarque un voyageur, porteur d'une lourde valise, pleine d'argent. C'est un riche négociant, fort affable. Les jeunes gens l'invitent à leur table et lui offrent de partager leur chambre. Troublé par la présence de cette fortune, Prosper ne parvient pas à s'endormir : des rêves éveillés l'agitent et le plongent dans un scénario de crime parfait.
    Effrayé, il se précipite au dehors, arpente fébrilement la campagne et reprenant ses esprits, rentre à l'auberge et s'endort.
    Au matin, réveillé par le vacarme qui règne dans l'auberge, il découvre le négociant mort, gisant dans une mare de sang à côté de son instrument de chirurgie...

  • 1832. La Comédie humaine - Études de moeurs. Premier livre, Scènes de la vie privée - Tome II. Deuxième volume de l'édition Furne 1842 Bien qu'écrite deux avant Le père Goriot, cette nouvelle met en scène Mme de Beauséant, qui, abandonnée par son amant dans Le père Goriot, s'est retirée dans son château de Normandie. La retraite de Mme de Beauséant va être troublée par la venue d'un jeune homme dont c'est le premier amour. Une des plus poétiques et dramatiques nouvelles de Balzac.
    - Édition Efele.net

  • Voyage d'un lion d'Afrique à Paris, et ce qui s'ensuivit est une nouvelle satirique d'Honoré de Balzac parue en livraison de 1840 à 1842, puis en livre illustré en deux volumes de 1844 à 1845 dans l'ouvrage collectif : Scènes de la vie privée et publique des animaux. Un lion de l'Atlas, prince héritier, vient à Paris pour parfaire son éducation. Il est d'abord capturé, enfermé au zoo du Jardin des plantes de Paris, puis relâché et guidé dans la ville par un chien policier qui lui fait découvrir les fastes des boulevards. Cette satire des Lions (dandy-lion) tourne en ridicule les élégants qui, pour éclabousser le tout-Paris de leurs splendeurs, se jettent dans des dépenses invraisemblables. Ils sont accompagnés de leur aréopage : les tigres (laquais), fréquentent les loups-cerviers (banquiers), et usent de ces petites danseuses entretenues : les rats ou Lorette (grisette). Le texte fut écrit conjointement par Balzac et Hetzel. L'auteur-éditeur corrigea le conte et écrivit le dénouement avec une vague allusion à la Question d'Orient.

  • Voyage d'un moineau de ParisVoyage d'un moineau de Paris à la recherche du meilleur gouvernement est une nouvelle satirique d'Honoré de Balzac parue en livraison de 1840 à 1842, puis en livre illustré en deux volumes de 1841 à 1842 dans l'ouvrage collectif : Scènes de la vie privée et publique des animaux. Ce texte écrit par Balzac, fut attribué à George Sand par décision de l'auteur qui le qualifia de charmant apologue de George Sand dans une lettre qu'il adressa à Hetzel et qui fut publiée au Charivari pour le lancement du tome I1. Balzac trouvait que sa signature apparaissait trop souvent dans ce tome I : George Sand accepta la supercherie avec d'autant plus d'amusement que le texte donne un rôle important à un de ses grands amis (Lamennais), défenseur du prolétaire sous le nom de Grand Friquet. Friquet visite d'abord l'île des fourmis (l'Angleterre) où règne une féroce oligarchie, puis la république des loups, pays de liberté et d'égalité où les rudes vertus semblent peu convaincantes (la France).

  • 1829. La Comédie humaine - Études de moeurs. Premier livre, Scènes de la vie privée - Tome I. Premier volume de l'édition Furne 1842 Au cours d'un grand bal, une belle inconnue attire les regards de deux jeunes séducteurs. Dans des jeux de salon, les intrigues se font et se défont tandis qu'une bague de grande valeur change à plusieurs reprises de propriétaire.
    - Édition Efele.net

  • Les destinées d'un peuple dépendent et de sa nourriture et de son régime.
    L'eau-de-vie a tué les races indiennes. J'appelle la Russie une autocratie soutenue par l'alcool. Qui sait si l'abus du chocolat n'est pas entré pour quelque chose dans l'avilissement de la nation espagnole, qui, au moment de la découverte du chocolat, allait recommencer l'Empire romain ? Le tabac a déjà fait justice des Turcs, des Hollandais, et menace l'Allemagne. Aucun de nos hommes d'Etat, qui sont généralement plus occupés d'eux-mêmes que de la chose publique, à moins qu'on ne regarde leurs vanités, leurs maîtresses et leurs capitaux comme des choses publiques, ne sait où va la France par ses excès de tabac, par l'emploi du sucre, de la pomme de terre substituée au blé, de l'eau-de-vie, etc.
    Voyez quelle différence dans la coloration, dans le galbe des grands hommes actuels et de ceux des siècles passés, lesquels résument toujours les générations et les moeurs de leur époque !

empty