Eddy Simon

  • 1871. La France et sa capitale viennent de connaître des mois sombres. Pendant le conflit avec la Prusse, qui a affamé Paris assiégé, Sarah avait transformé le théâtre de l'Odéon en ambulance, et s'était muée en infirmière pour soigner les blessés.
    Alors que la vie reprend un semblant de normalité, Sarah doit faire ses preuves sur les planches et jouer dans une pièce qui démontrera toute l'étendue de son talent. Après des années d'apprentissage et de galère, la voilà prête à s'élancer dans une carrière qu'elle veut prestigieuse.
    Victor Hugo se présente comme l'homme providentiel et lui propose le rôle de la reine dans son Ruy Blas... Les deux artistes se découvrent des affinités et la pièce connaît un immense succès, son premier triomphe... Sarah Bernhardt détonne dans un paysage enraciné dans ses valeurs traditionnelles où la place des femmes est souvent consignée au foyer. Forte de la liberté qui lui apporte son succès sur les planches, la comédienne n'hésite pas à claquer les portes des théâtres prestigieux (l'Odéon), joue selon son envie des rôles féminins ou masculins.
    Son incroyable aura fait d'elle une muse pour Émile Zola, Edmond Rostand, Marcel Proust ou Sacha Guitry... sa notoriété dépasse l'hexagone, elle s'embarque à plusieurs reprises dans des triomphales tournées internationales.
    Elle est aussi reconnue pour ses prises de positions audacieuses qui en font une citoyenne de premier plan : féministe avant l'heure, elle milite aussi contre la peine de mort, soutient Zola dans l'affaire Dreyfus.

  • Octobre 1934. Assise sur un banc, noyée dans un immense couloir du Palais de justice de Paris, Violette Nozière, 19 ans, toute de noir vêtue, a les yeux perdus dans le vide. Elle attend que son procès reprenne et songe à ce qui l'a conduit ici. Celle que

  • Destination inconnue mais tellement attirante ... C'est un voyage qui nous fait découvrir les trésors cachés de ce vaste pays et l'ahurissante richesse culturelle indienne. Sa diversité géographique, linguistique, historique et philosophique, ses peuples et innombrables traditions ont servi d'ingrédients à la composition des différents contes qui sont présentés. On est séduit par cette merveilleuse rencontre avec l'Inde... l'album se révèle immédiatement amusant et intrigant.


  • Jalousie, folie, coup de sang, concours de circonstances, légitime défense, vengeance, appât du gain. De tout temps, les hommes ont assassiné leurs semblables sous une multitude de prétextes Et la Seine-Maritime n'échappe pas à cett e loi. Elle a connu sur ses terres le parcours sanglant d'assassins, les destins tragiques de victimes impuissantes.
    De Jean-Baptiste Troppman à Violett e Nozières, de Riancourt à Gassin, l'auteur de cet ouvrage explore le passé et s'immisce dans la noirceur de l'âme humaine, livrant des histoires cruelles où se côtoient des meurtriers, des erreurs judiciaires, des innocents brisés par le malheur. Passionnant et émouvant !

  • A la recherche de ses parents, Mina parcourt l'Inde en compagnie de Pintu. Cette fois, c'est le dieu singe Hanuman qui rythme l'aventure. Un périple de plus en plus dense au coeur d'un pays imprévisible. Dépaysement garanti !

  • Mina et ses parents débarquent en Inde pour des vacances qui s'annoncent féeriques. Les couleurs, les odeurs, tout est si dépaysant ! En route pour la gare, le chauffeur de taxi leur raconte la légende de Ganesh, le dieu à tête d'éléphant.

    Alors que le train de nuit fait une halte, Mina aperçoit Ganesh sur le quai ! Elle descend, court pour le rattraper... Trop tard, il s'est volatilisé. Et le train repart sans elle. Perdue dans un pays inconnu, Mina prend son courage à deux mains pour retrouver ses parents.

  • Direction l'Inde pour un irrésistible mélange d'humour et de frisson !

    Mina et Pintu poursuivent leur périple en Inde. En chemin, Pintu a un accident ; inquiète, Mina décide de faire halte. Mais le village dans lequel ils s'arrêtent est peuplé d'habitants terrorisés par une mystérieuse créature ! S'agit-il d'un fantôme, d'un monstre ou... du légendaire Yéti ?

  • Jbara vit, dans les montagnes d'un pays du Maghreb, entre ses parents, ses cinq frères et soeurs, et ses brebis. Elle rêve d'ailleurs. Son père, ignorant et brutal, la traite en servante. Elle couche avec les bergers de passage en échange de quelques douceurs. Son plus grand plaisir ? Les yaourts à boire à la grenadine Raïbi Jamila. Un jour, elle se retrouve enceinte. Elle est alors bannie et contrainte d'aller à la ville où l'attend une vie de misère. Dans un monde qui ne veut pas d'elle, elle parle à Allah. Il est son seul confident. Elle lui raconte sa vie, la misère, le mépris. Car, à la ville, elle va devoir survivre. survivre aux hommes qui la traitent en objet, à la prostitution, à la prison : une vie semblable à tant de vies de femmes, aujourd'hui.

  • Après un périple mouvementé, Mina a retrouvé ses parents ! Pour fêter l'événement, le Maharadja les invite à séjourner dans sa villégiature d'été, face à la plus belle et plus sacrée des montagnes : l'Himalaya.

    L'immense demeure victorienne a des allures fantomatiques, et très vite, Mina se sent observée. Au détour d'un couloir, elle aperçoit une vieille femme lugubre qui lui lance une incantation avant de disparaître ! Qui est-elle ? Un fantôme, une sorcière ? Et que veut-elle ?

    Avec Mina l'intrépide, l'aventure n'est jamais loin, et très vite, elle décide de percer le mystère de la sorcière. Flanquée de son fidèle ami Pintu, le pélerin têtu, Mina poursuit ses aventures sur les flancs de l'Himalaya jusqu'au coeur d'un temple maudit.

  • Pierre-Auguste et Jean Renoir : le père et le fils ont tous les deux marqué l'Histoire de l'art, chacun dans un domaine distinct, peinture pour Pierre-Auguste et cinéma pour Jean, avec pour point commun la farouche volonté de retranscrire le VRAI. L'album se veut un regard biographique complémentaire sur ces deux artistes majeurs. Deux biographies croisées des ces créateurs qui revendiquaient tirer leur inspiration du « spectacle de la vie ».
    Mais derrière l'art, il ya aussi une histoire de filiation entre un homme âgé qui perd petit à petit ses forces et un jeune homme qui cherche son chemin.
    C'est d'ailleurs seulement après la mort de son père que Jean commencera une carrière de réalisateur qui donnera quelques-uns des plus grands chefs-d'oeuvre du cinéma mondial : La Grande Illusion, La Règle du Jeu, Le Fleuve...
    Il reçut d'ailleurs un Oscar d'honneur en 1975 pour l'ensemble de son oeuvre.
    La structure de l'album en miroir permet de suivre en parallèle leurs chemins personnel et artistique à près de 50 ans d'écart.

  • Paris 2014, on y suit le parcours de Willa, habituée à frayer avec la jeunesse dorée et superficielle des beaux quartiers de la capitale, jusqu'à la Villa des Brouillards perdue au fin fond de Montmartre.

    Dans cet endroit hors du temps, comme bloqué en plein XIXème siècle, elle fait la connaissance de Marni, une jeune pianiste aveugle et de son frère, le sombre Edern.

    Après la disparition de leurs parents, le frère et la soeur s'y sont comme reclus, bloqués par les lourds secrets de famille et depuis peu victimes d'un maître chanteur.

    Touchée par Marni et séduite par Edern, Willa décide de percer les mystères de la Villa des Brouillards.

    D'après l'oeuvre originale de Malika Ferdjoukh publiée par Flammarion

  • Rodin a révolutionné la sculpture par une liberté de forme inconnue jusque-là. Il a mis en scène avec certaines sculptures, comme Le Baiser ou Fugit Amor, une sensualité qui a parfois choqué le public de l'époque. Et quand il ne sculptait pas, Rodin dessinait...
    C'est un des sculpteurs les plus connus dans le monde entier et un nom qui résonne pour un grand nombre de personnes.
    L'album, biographie partielle, se concentre sur la vie intime de l'artiste et sur trois femmes qui ont structuré son parcours:
    - Rose, sa gouvernante et maîtresse qu'il épousera à plus de 70 ans.
    - Camille, l'élève qui égalait le maître et perdit la raison.
    - Claire, Duchesse de Choiseul qui lui ouvrira le marché américain.

  • Paris, 31 mars 1889, c'est un grand jour. La « tour de 300 mètres » de Mr Eiffel est inaugurée en grande pompe après un chantier de deux ans, deux mois et cinq jours. Elle sera le clou de l'Exposition Universelle de 1889, pour célébrer en fanfare le centenaire de la Révolution française.

    Ingénieur surdoué et homme d'affaires avisé, Gustave Eiffel est une des grandes figures de la Révolution industrielle de la fin du 19e siècle. Issu d'une famille aisée de Dijon, il commence à faire parler de lui en pilotant le chantier de la passerelle de chemin de fer de Bordeaux en 1858. Les grands projets se succèdent autour du monde à Lisbonne, Nice, Budapest.
    Mais c'est la tour construite à Paris et conçue par les ingénieurs Koechlin et Nouguier à qui il rachète le projet qui le fera entrer dans l'histoire.

    Le scandale du Canal de Panama, une énorme faillite qui ruine des milliers de petits épargnants alors même qu'il avait tout fait pour sauver un projet très mal engagé, l'amènera à se retirer des affaires pour se consacrer de façon désintéressée aux progrès de la science.

  • Sexe et sentiments

    ,

    • Jungle
    • 20 Septembre 2013

    Grandes aventures, petites contrariétés, énormes désillusions, passions foudroyantes, larmes, rires... Les premiers émois sexuels sont souvent synonymes d'initiation, de découverte de soi mais également de l'autre. Sexe et sentiment, c'est un peu tout cela à la fois : raconter avec humour, tendresse et force des moments de vie d'un groupe d'adolescents de 14 à 17 ans. De la jeune fille romantique au garçon fantasque, en passant par l'amoureuse, la croqueuse de vie, le passionné... Composé comme une vie d'adolescents, cet album aborde leurs préoccupations actuelles sans laisser de côté, les difficultés et les questionnements tout en gardant un ton général frais et ludique.

  • Peuple indigène pacifique et quasi-autarcique, les Adivasis seraient, selon un recensement en 2010, au nombre de 100 millions. Un chiffre aléatoire et décroissant car le sort de cette population reste mal connu. En effet ses conditions de vie deviennent de plus en plus catastrophique et son avenir, alarmant. Spoliés par l'Etat qui exploite et pille les richesses naturelles de leurs terres, menacés d'expulsion par la déforestation intensive et les industries de minerais, massacrés par l'armée indienne car amalgamés aux révolutionnaires "naxalistes", les Adivasis se retrouvent dans une situation désespérée qui n'émeut pourtant ni leurs compatriotes, ni l'opinion publique mondiale.
    Considéré comme une "sous-caste", le peuple des Adivasis, n'a pas voix au chapitre et disparaît en silence, oublié des médias et écrasé par les vagues de la mondialisation d'un pays en plein essor.
    Eddy Simon (qui a enquêté sur place) et Matthieu Berthod dévoilent ici leur calvaire et analysent avec recul et minutie la descente aux enfers d'une population abusée.

  • Paris, 31 mars 1889, c'est un grand jour. La « tour de 300 mètres » de Mr Eiffel est inaugurée en grande pompe après un chantier de deux ans, deux mois et cinq jours. Elle sera le clou de l'Exposition Universelle de 1889, pour célébrer en fanfare le centenaire de la Révolution française.

    Ingénieur surdoué et homme d'affaires avisé, Gustave Eiffel est une des grandes figures de la Révolution industrielle de la fin du 19e siècle. Issu d'une famille aisée de Dijon, il commence à faire parler de lui en pilotant le chantier de la passerelle de chemin de fer de Bordeaux en 1858. Les grands projets se succèdent autour du monde à Lisbonne, Nice, Budapest.
    Mais c'est la tour construite à Paris et conçue par les ingénieurs Koechlin et Nouguier à qui il rachète le projet qui le fera entrer dans l'histoire.

    Le scandale du Canal de Panama, une énorme faillite qui ruine des milliers de petits épargnants alors même qu'il avait tout fait pour sauver un projet très mal engagé, l'amènera à se retirer des affaires pour se consacrer de façon désintéressée aux progrès de la science.

  • Eldorado

    ,

    • Physalis
    • 4 Septembre 2015

    En France, Emma n'arrive plus à se rendre au travail, ne sort plus de chez elle, ne voit plus personne. L'humiliation de son arrestation déshumanisante est insurmontable dans son esprit. Un sentiment d'injustice qui remet en question sa morne existence. Moralement fragile, elle décide d'écrire l'histoire de sa vie et prend la décision de partir loin pour prendre du recul.
    Au Bangladesh, Reshma survivante de la catastrophe voit comme un signe du destin. Elle qui survit à cette vie de misère, à ce drame, doit échapper à cette fatalité et s'offrir une vie meilleure.??Elle sait que le Bangladesh ne pourra rien pour elle et son enfant. Reshma doit fuir son pays. Elle prépare son départ pour un autre « ailleurs » et raconte son projet à sa fille comme pour mieux se motiver.
    Au Sri-Lanka, Anton discute avec les chefs Tamouls de sa volonté de venger les siens. Si trêve, il y a officiellement avec l'armée Sri-lankaise, lui est prêt à la rompre au nom de son peuple. Anton entend au fond de lui, la voix d'un guide.
    Elle lui donnera courage et force d'aller rejoindre des combattants de l'ombre dans la capitale.

    Le contexte.
    Inscrit dans la réalité et l'actualité, le destin en parallèle de trois personnages que tout sépare. Deux femmes et un jeune homme à la croisée des chemins dont l'histoire va provoquer la rencontre. Chacun va vivre un mini séisme personnel qui le poussera à chercher un peu d'humanité, de raison d'être, de sens vers un ailleurs qu'il espère réconciliateur. Ces trois existences vont se percuter lors d'un événement tragique. Un récit construit comme un puzzle à la trame profondément humaine.

  • Pierre-Auguste et Jean Renoir : le père et le fils ont tous les deux marqué l'Histoire des Arts, chacun dans un domaine distinct, peinture pour Pierre-Auguste et cinéma pour Jean, avec pour point commun la farouche volonté de retranscrire le VRAI. L'album se veut un regard biographique complémentaire sur ces deux artistes majeurs. Deux biographies croisées de ces créateurs qui revendiquaient tirer leur inspiration du « spectacle de la vie ».
    Mais derrière l'art, il ya aussi une histoire de filiation entre un homme âgé qui perd petit à petit ses forces et un jeune homme qui cherche son chemin.
    C'est d'ailleurs seulement après la mort de son père que Jean commencera une carrière de réalisateur qui donnera quelques-uns des plus grands chefs-d'oeuvre du cinéma mondial : La Grande Illusion, La Règle du Jeu, Le Fleuve...
    Il reçut d'ailleurs un Oscar d'honneur en 1975 pour l'ensemble de son oeuvre.
    La structure de l'album en miroir permet de suivre en parallèle leurs chemins personnel et artistique à près de 50 ans d'écart.

empty