Laquet

  • À Florence, les employés administratifs d'un théâtre, groupés en Comité d'Entreprise, décident de monter eux-mêmes La Bonne âme du Se-Tchouan. Le metteur en scène en titre, le célèbre et truculent Maestro accueille la nouvelle avec un enthousiasme « modéré » ! Son embarras et son tonitruant désappointement croîssent à mesure que le projet prend forme. Mais peut-on détrôner un maestro ? Luigi Lunari dramaturge, critique et professeur d'Histoire du Théâtre est l'auteur de nombreuses comédies à succès dont Storia d'Amore, Le Sénateur Fox et Fausse Adresse représentée à Avignon en 1994 puis à Paris au Théâtre La Bruyère.

  • «Mr Marcel va venir ! Mr Marcel n'a pas pu venir ! Mr Marcel ne pourra pas venir ! Mr Marcel ne viendra pas ?» Entre ces quatre temps, l'attente du réparateur de l'ascenseur va donner aux résidents du Concorde le temps de la communication : discussions, explications, interprétations, supputations, accusations, interrogations : «Qui empêche Mr Marcel de venir ? Qui veut réparer ? Qui ne veut pas ? Pourquoi ? Quel est le responsable ? Et si. ? Quelles pourraient être les conséquences ? Les trente-cinq heures sont-elles un progrès social ? Faut-il défendre la liberté d'entreprise ou l'égale dignité ?» Une émission de télévision s'avère nécessaire ! Mais la question centrale à toute communication, demeure : Mme Marcel aura-t-elle enfin des nouvelles de sa fille Sabrina ?

  • Pied à terre

    Serge Sándor

    Un couple séparé tente de se rejoindre dans un ultime voyage. Ils vont rechercher dans un endroit perdu en pleine campagne leur fille, Fanny, qu'ils ont abandonnée cinq ans auparavant chez la soeur de son père. Dans cette famille, le fils a adopté Fanny comme sa petite soeur. Il a un profond mépris pour le mensonge et l'hypocrisie de ce couple bourgeois. C'est dans cette «famille d'accueil», dans ce huis-clos suspendu où tout reste enfoui, que vont ressurgir les ratés du père et de la mère, l'inceste, le sacrifice, les traumatismes, l'amour fraternel des deux jeunes, les conflits et la mort.

  • L'Homme qui lisait est inspiré d'un court récit d'Arthur Schnitzler. Pendant la guerre d'Indochine, un jeune officier français est fasciné par un prisonnier condamné à mort qui passe ses derniers instants à lire. Victoire est un monologue. Sa rivale vient de lui ravir le dernier deux cents mètres de sa carrière internationale. Depuis l'âge de 15 ans, elle a tout donné au sport et doit maintenant tirer un trait sur son histoire.

  • La rencontre.
    Paul Monval reçoit dans sa mansarde la visite de Ludovic Casarier, un industriel connu et menaçant, mais Paul ne se trouble pas, se joue de son visiteur, le provoque. La conclusion de ce duel est inattendue.
    Une alliance en platine. Une jeune femme découvre que depuis plusieurs jours un enfant inconnu la suit. Peu à peu il prend le contrôle de sa vie en suivant un plan précis et déconcertant.
    Les prunes ou la troisième solution.
    Un détective voit surgir, revolver au poing, un étrange petit homme qui semble avoir une sérieuse raison de lui en vouloir. Une succession de coups de théâtre où le détective manipule et roule son visiteur qui ne sera, cependant, pas venu pour des prunes !

  • Dans une salle de contrôle, au coeur d'une zone industrielle, Jorco et Steiner surveillent des écrans. Les deux vigiles s'épient, se provoquent et s'insurgent l'un contre l'autre. Est-ce seulement pour tuer le temps ? La nuit qu'ils passeront ensemble sera parsemée de rebondissements et d'étranges hasards. Avec « Les insomniaques », Thierry Chaumillon signe un thriller à l'affut d'une réalité toute contemporaine.

  • L'auditoire

    Guy Foissy

    Un auteur tente en vain d'écrire une pièce sur le suicide.
    Alors, en fin de compte il décide d'écrire une pièce sur un auteur qui n'arrive pas à écrire une pièce sur le suicide. Mais il a besoin d'un auditoire, féminin bien sûr, pour se libérer de ses mots, pour s'en enivrer. Mais ce jour-là, le scénario ne se développe pas comme prévu.

  • C'est vous ou c'est moi est l'histoire de deux hommes qui ont tout perdu, tout, y compris la mémoire. Alors ils cherchent qui ils sont, où ils sont et surtout qui ils étaient. Ils parlent, se parlent, s'écoutent parfois, inventent quand le souvenir fait défaut, mentent quand il est important d'avoir raison. Bref, ils font comme tout le monde. Sauf qu'en plus, ils ont de l'amour. Ou plutôt ils en avaient. Mais ça aussi ils l'ont perdu. Enfin, c'est ce qu'ils pensent. Michel-Ange en français. Un patron d'entreprise convoque l'un de ses employés pour un entretien un peu spécial. Féroce, cruel et drôle. Un face à face âpre où celui qui paraît le plus fort n'est pas celui qu'on croit.
    />

  • Ivan Sidorovitch Joukov est un vieil homme seul. Il erre dans son petit appartement où le temps s'écoule, ponctué par le sifflement de sa bouilloire, les rugissements d'une mauvaise plomberie ou le bruissement du feuillage sur son balcon. Pour lutter contre l'ennui et la solitude, il devient acteur et metteur en scène de son propre personnage en entamant une correspondance animée avec le monde extérieur. Il retrouve son accordéon délaissé et devient celui qu'on acclame, celui vers lequel les regards se tournent. Son imagination a pris le dessus mais la vie impose des drames que même le rire ne parvient pas à vaincre

  • Cinq pièces détachées en forme de confrontation amicale ou forcée. Que faire quand on est bloqué pour trois mois sur la lune ? Histoires ordinaires ou hors du commun, de cosmonautes, d'écrivains, de sportifs ou de psychologues. Cinq situations, cinq rencontres, cinq couples où chacun cherche à tirer son épingle du jeu.

  • Au pays de Bouriane, l'imagination vous emmène sur tous les chemins du passé. Vous êtes chasseur de la Préhistoire, ornant de peintures les grottes de Cougnac. Sculpteur médiéval, gravant dans la pierre l'envolée céleste de l'Isaïe de Souillac. Artiste et poète, vous composez de "tensons" avec Bertrand à Gourdon, vous taillez le bois avec Zadkine aux Arques. Et vous vous faites paysan et railleur de pierre, pour bâtir des colombiers, des "caselles" et des clochers.
    Entre Quercy et Périgord, tout au long de la Dordogne, d'autres rôles vous attendent.
    Et sur les sentiers d'aujourd'hui, il vous reste à découvrir la Bouriane des quatre saisons : celle des "orchis" et des aubépines, celle des petits lacs au milieu des près, celle des noix craquantes et des sous-bois foisonnant de cèpes. Bienvenue en Bouriane !

  • Une juge, un prof de math et Dana, la soeur d'un élève. turbulent : un cocktail explosif. Le prof, victime de l'élève, exige une justice exemplaire.?La juge veut exercer le droit avec souplesse.?La soeur de l'élève clame la révolte des élèves et c'est une

  • Dans la peau

    Hugo Paviot

    Adam a Ève dans la peau. Adam est jaloux. Adam aime Ève «à la folie». Adam est fou. Papa a Petite dans la peau. Petite es t sa fille. Papa n'aime pas Petite comme un père devrait aimer sa fille. Papa aime Petite «à la folie». Papa est fou.

  • Petibus est une sorte de Don Quichotte. Il possède du rêve dans la tête. Moi, le rêve me sert à me réveiller, dit-il. Et justement Petibus connaît une histore à mourir de rire, une histoire capable de l'emporter dans son bateau aux voiles gonfées dans l'ouragan du rire. Et c'est le monde entier qui décolle dans une fable philosophique où le lecteur est transporté plus haut et plus loin dans un ouragan qui ne s'embarrasse ni de lenteur, ni de rigueur, encore moins de préciosité. On ne résiste pas à cette pièce alerte, loufoque, irréaliste. et si rafraîchissante !

  • Tout le monde au lit, tout le monde à nu : c'est parti pour un grand moment de vérité ! Le lit, c'est l'endroit où l'on se dénude face aux autres. Partant de ce constat, Christophe Botti a écrit une pièce tendre et cynique qui explore les affres de l'amour et du sexe, de la rencontre et de la solitude. Il nous livre six portraits pleins d'humanité sous la forme d'un petit traité des névroses amoureuses.

  • Virages

    Alain Teulié

    Clara est écrivain. Elle vit seule, à Paris, dans un appartement d'adolescente, bien qu'elle ne le soit plus depuis longtemps. Son père, qui vit en province, est obligé de venir habiter chez elle quelque temps. Ils ne se voyaient plus, se parlaient guère.
    Ils se retrouvent, ce soir-là, dans un espace étroit qui va les obliger à exhumer leurs vieux fantômes. Le passé va recouvrir le présent, jusqu'à l'étouffer.
    Tous deux se livrent peu à peu leurs secrets, comme des virages dévoilent peu à peu des dangers. Mais tous les virages ont une fin.

  • Un homme et une femme, une soeur, deux amis. C'est d'abord l'histoire d'un jeune couple. Ils vivent ensemble depuis peut-être un an ou deux et, malgré tout, gardent en eux chacun un secret que l'autre ignore. Un jour, inévitablement, ces deux secrets vont surgir et envahir leur existence. On se trouve peut-être à Paris, à Marseille ou ailleurs. On est peut-être en l'an deux mille ou six mille ou dix mille même. Ce qui est sûr, c'est qu'on parle comme on vit. Sans savoir ce qu'on va dire. Sans savoir comment le dire. Ça se passe sur un an. Ça dure une journée.

  • "Je ne sais pas si je suis tragique ou optimiste. J'essaie d'être réaliste", céclare Joyce Carol Oates. Et ce sont bien les misères ordinaires de ces femmes américaines exprimant la désolation ou la solitude humaine mais aussi une certaine rage d'exister que Joyce Carol Oates nous révèle ici avec une totale impudeur.
    Dix portraits de femmes en détresse pour un théâtre chirurgical taillé au scalpel, selon Achmy Halley.
    Miss Golden dreams, courte scène évoquant la réalité des débuts de Norma Jeane, alias Marilyn Monroe, conclut ce recueil comme un point d'orgue.

    Robert Cordier, après avoir enseigné aux Etats-Unis, vit et travaille à Paris où il est metteur en scène.
    Grand spécialiste du théâtre contemporain américain, il a notamment traduit et adapté Sam Shepard, Allen Ginsberg, David Cale, David Ives...

  • Cette pièce traite des amours éternelles et poétiques et raconte avec humour, une histoire riche en émotions, une légende dans laquelle s'opposent les Dieux et les hommes. L'espace d'un instant, le mythe donne vie à un travail d'Hercule oublié : la naissance des Pyrénées.

empty